Version classiqueVersion mobile

Quand dire, c’est punir

 | 
Michel Van de Kerchove

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’acte de punir a connu de multiples transformations au cours des siècles, tant en ce qui concerne son fondement que sa nature, ses finalités ou encore ses modalités. Un aspect de ces modalités, dont les transformations semblent particulièrement actuelles, réside dans la part croissante du langage dans la répression pénale. La place centrale qu’y occupent aujourd’hui le prononcé de la peine, la déclaration de culpabilité, la réponse à l’infraction commise, la réaffirmation de la norme transgressée, le rappel à la loi, en sont autant d’illustrations que nous aurons l’occasion de développer.

Le titre en clin d’œil de cet ouvrage suggère ainsi son objet : éclairer certains liens essentiels unissant précisément la répression pénale et le langage ; il révèle également l’une de ses inspirations théoriques, dont la pertinence paraît s’imposer à cet égard, la théorie des actes de langage.

Précisons d’emblée qu’il ne s’agit pas ici d’étudier le langage du droit pénal ou de la justice pénale, d...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search