Version classiqueVersion mobile

Les sources du droit revisitées - vol. 3

 | 
Isabelle Hachez
, 
Yves Cartuyvels
, 
Hugues Dumont
, 
et al.

Section 1 – La doctrine

§ 2. Le rôle de la doctrine dans l’émergence du droit international des droits de l’homme. Regards sociologiques sur un facteur de création du droit

Julie Ringelheim

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Like any social phenomenon, international law is a complex set of practices and ideas, as well as interpretations of those practices and ideas, and the way we engage in them or interpret them cannot be dissociated from the larger professional, academic or political projects we have. […] International law is also a terrain of fear and ambition, fantasy and desire, conflict and utopia, and a host of other aspects of the phenomenological lives of its practitioners ».
Martti Koskenniemi, The Gentle Civilizer of Nations. The Rise and Fall of International Law 1870-19602

Introduction : doctrine juridique et regard sociologique

L’approche positiviste du droit n’accorde classiquement à la doctrine qu’une place marginale dans sa théorie des sources. N’émanant pas d’une autorité habilitée à produire des normes juridiques valides, elle ne peut être considérée comme une source formelle du droit3. Tout au plus peut-elle être envisagée, ainsi que le rappelle Isabelle Hachez, comme une source « inf...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search