Version classiqueVersion mobile

L’impasse du tragique

 | 
Muriel Lazzarini-Dossin

Deux mises en œuvre théâtrales : Valle-Inclán et Pirandello. Esperpento et Umorismo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

PRÉAMBULE

S’il faut en croire la critique de langue française541, un « nouveau théâtre » est né en France, après la Seconde Guerre mondiale. De dimension immédiatement européenne, voire occidentale, grâce à la personnalité de Beckett, irlandais, d’Ionesco, roumain, et d’Adamov, russe, ce théâtre aurait rapidement fait tache d’huile et se serait étendu à l’ensemble de l’Europe : l’Espagne de Fernando Arrabal, la Suisse de Robert Pinget, l’Allemagne de Günter Grass, la Grande-Bretagne d’Harold Pinter, etc. Les rares critiques à présenter une autre périodisation du « nouveau théâtre », parmi lesquels on compte Pierre de Boisdeffre, Robert Abirached et quelques autres542, n’ont, semble-t-il, pas réussi à remettre en cause cette quasi-unanimité des spécialistes de langue française. Ce que nous avons dit dans les pages qui précèdent jette, inévitablement, une lumière nouvelle sur le renouvellement scénique du deuxième après-guerre. A partir du moment où l’on admet que le « nouveau tragique...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search