Version classiqueVersion mobile

L’impasse du tragique

 | 
Muriel Lazzarini-Dossin

Le tragique dans l’impasse les tentatives de théorisation dans la critique de langue française

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L'IMPOSSIBLE DÉFINITION

Nombreux et redoutables sont les écueils qui attendent le critique désireux de s'attaquer au problème de la difficile et néanmoins nécessaire définition du tragique en général, indépendamment des spécificités qu’il acquiert selon les époques. De prime abord se pose la question de savoir s’il faut envisager le tragique séparément de la tragédie ou au contraire définir ces deux termes l'un en fonction de l'autre1. « ... Ne pouvons-nous pas supposer l'existence d'un tragique vivant hors de la tragédie, et que l’œuvre d'art ne ferait que reproduire ? » propose François Malherbe2. L’idée paraît bonne. On croit pouvoir affirmer avec Claude Prin que « le tragique concerne tous les hommes et, selon la sensibilité et la subjectivité de tel ou tel artiste, lqu’]il habite tous les arts. Il y a des romans et des films tragiques, des tableaux et des symphonies tragiques » à condition de préserver la spécificité de la tragédie qui « n'appartient qu'au théâtre. Elle est la f...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search