Version classiqueVersion mobile

Christianisme et société

 | 
André Thion

VIII. Anathème ou collaboration

L'instruction religieuse dans l'enseignement secondaire de l'État après la guerre scolaire de 1879

Note de l’éditeur

Extrait de L'Église et l'État à l'époque contemporaine. Mélanges dédiés à la mémoire de Mgr Aloïs Simon, Bruxelles, Facultés universitaires Saint-Louis, 1975, p. 483-531 (Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, 3)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’école a constitué le lieu central des affrontements entre les forces catholiques et anticléricales en Belgique pendant la seconde moitié du XIXe siècle. La guerre scolaire de 1879-1884 a marqué le paroxysme de la lutte entre le clergé et les libéraux mais cet épisode ne fait que manifester des tensions quotidiennes qui dépassent le secteur de l'instruction populaire. La concurrence est aussi forte entre les collèges et instituts dirigés par le clergé et les athénées et écoles moyennes de l'État.

Organisé par la loi de 1850, l'enseignement de l'État comprend l'instruction religieuse. Celle-ci suppose, dans le système ecclésiastique en vigueur, une collaboration entre le clergé et les pouvoirs civils. La lutte scolaire de 1879 va remettre en question le compromis qui a permis l'application partielle de la loi de 1850. Allait-on vers la constitution de deux blocs, un réseau civil où toute influence religieuse est exclue et un enseignement catholique dirigé exclusivement par le clergé ...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search