Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le pénal dans tous ses États

 | 
René Lévy
, 
Xavier Rousseaux

À propos des auteurs

Texte intégral

1Alain Bancaud, chargé de recherche au CNRS, est chercheur à l'Institut d'Histoire du Temps Présent (CNRS, Paris, France). Il a notamment publié La haute magistrature entre politique et sacerdoce, Paris, LGDJ (Coll. Droit et Société), 1993. Ses recherches actuelles portent sur la magistrature française de la fin des années 1930 au début des années 1950.

2Michael Broers is lecturer at the School of History, University of Leeds (United Kingdom). He is the author of Europe under Napoleon (London, Arnold, 1996) and Europe after Napoleon (Manchester, Manchester University Press, 1996). He also published: Revolution as Vendetta: Patriotism in Piedmont, 1794-1821, Historical Journal, 1990, 33, 384. He is currently researching counter revolution in Italy (1796-1814).

3Yves Cartuyvels est premier assistant chargé d'enseignement à la faculté de droit des Facultés universitaires Saint-Louis (Bruxelles, Belgique). Il a notamment publié avec Lode van Outrive et P. Ponsaers Les polices en Belgique. Histoire socio-politique du système policier de 1794 à nos jours (Bruxelles-Leuven), Vie Ouvrière-Kritak, 1991. Il est également l'auteur de D'où vient le code pénal ? Une approche généalogique des premiers codes pénaux dans l'Europe absolutiste au XVIIIe siècle (Bruxelles, Montréal, Ottawa, De Boeck-Umversité, Presses de l'Université de Montréal, Presses de l'Université d'Ottawa, 1996). Ses recherches actuelles portent principalement sur l'évolution des politiques de prévention dans le champ socio-pénal.

4Yves Castan, professeur émérite à l'Université de Toulouse-Le Mirail (France), est notamment l'auteur de Honnêteté et relations sociales en Languedoc, 1715-1780 (Paris, Plon, 1974) et Magie et sorcellerie à l'époque moderne (Paris, Albin Michel, 1979) et de nombreux articles sur les conditions mentales et sociales d'exercice de la police et de la justice en France aux XVIIe et XVIIIe siècles.

5Frédéric Chauvaud, maître de conférences d'histoire contemporaine à l'Université de Poitiers (France), s'est attaché, à travers de nombreuses publications, à l'histoire des pratiques et des représentations de la violence et de la justice. Il a récemment publié Les passions villageoises au XIXe siècle (Paris, Publisud, 1995) et Le juge, le Tribun et le comptable (Paris, Anthropos-Economica, 1995). Ses recherches actuelles portent sur l'histoire des territoires judiciaires au XIXe siècle.

6Herman Diederiks (1937-1995) was Universitair Hoofddocent at the Department of Socio-Economic History of the University of Leiden (The Netherlands). His interests were in urban history, criminal justice history and in history and computing. He was co-founder and president of the International Association for the History of Crime and Criminal Justice (IAHCCJ). His main publications are Een Stad in Verval: Amsterdam Omstreeks 1800, Demografisch, Economisch, Ruimtelijk (1982) and In een Land van Justitie (1992).

7Nicole Dyonet est maître de conférences en histoire moderne à l'Université Michel de Montaigne-Bordeaux III (France). Elle a notamment publié : Impiétés provinciales au XVIIIe siècle, Histoire, économie et société, 1990, 3 ; Ordre public et littérature interdite au XVIIIe siècle : le cas Robbé, dans B. Garnot (sous la direction de), Histoire et criminalité de l'Antiquité au XXe siècle (Dijon, EUD, 1992) ; La maréchaussée et la culture judiciaire au temps de Beccaria (à paraître), dans M. Porret (sous la direction de), Beccaria et la culture juridique des Lumières. Etudes historiques, Genève, Droz, 1997. Ses recherches actuelles portent sur la maréchaussée en France au XVIIIe siècle.

8Clive Emsley is professor of history at the Open University (Milton Keynes, United Kingdom) and currently president of the International Association for the History of Crime and Criminal Justice (IAHCCJ). His books include Crime and Society in England, 1750-1900 (second edition, London, 1996) and The English Police: a Political and Social History (second edition, London, 1996). He is currently researching a comparative study of the development of Gendarmerie systems in nineteenth-century Europe.

9Sjoerd Faber is professor of Dutch Legal History at the Law Department of the Vrije Universiteit Amsterdam (The Netherlands). With Sibo van Ruller he wrote Afdoening van strafzaken in Nederland sinds 1813. Ontwikkelingen in beleid en praktijk (Amsterdam, 1995). He is now working on long term developments in criminal and civil justice. A first article on this theme, titled "Crime and Punishment in Seventeenth Century Amsterdam. A Comparative Preview" will appear in a book about Amsterdam and Rome in the seventeenth century (Amsterdam U.P.).

10Jean-Claude Farcy, chargé de recherche au CNRS, appartient au Centre d'Histoire de la France Contemporaine et d'Etude des Croissances (Université de Paris X-Nanterre, France). Il est l'auteur du Guide des Archives Judiciaires et Pénitentiaires, 1800-1958 (Paris, CNRS Editions, 1992). Il a récemment publié Les camps de concentration français de la Première Guerre mondiale, 1914-1920 (Paris, Anthropos, 1995) ; La moisson des autres. Les salariés agricoles aux XIXe et XXe siècles (Paris, Rencontres à Royaumont/Créaphis, 1996, en collaboration avec Ronald Hubscher) ; Deux siècles d'histoire de la justice (1789-1989), bibliographie (CNRS Editions, CDROM, 1996). Ses recherches actuelles portent sur les discours des magistrats aux audiences solennelles de rentrée (XIXe-XXe siècles), les débuts de l'application de la loi du sursis dans la Seine à travers l'étude d'un échantillon de jugements correctionnels, la mobilité des populations à la fin du XIXe siècle et le suicide.

11Claude Gauvard, professeur d'histoire du Moyen Age à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne (France) a notamment publié : De grace especial : crime, état et société en France à la fin du Moyen Age (Paris, Publications de la Sorbonne, 1991 (2 volumes)) et Histoire de la France au Moyen Age, Ve-XVe siècle (Paris, PUF, 1996). Elle étudie actuellement la théorie et la pratique judiciaire en France du XIIIe au XVe siècle et prépare un ouvrage sur la peine de mort au Moyen Age, ainsi qu'une anthologie des lettres de rémission et une nouvelle édition du Registre du Châtelet (1389-1392).

12Sylvie Humbert enseigne l'histoire du droit et des institutions à la faculté libre de droit de l'Université Catholique de Lille (France). Elle a notamment publié : Le juge de paix et la répression des infractions douanières en Flandre et en Hollande, 1794-1815, Rotterdam, 1993 ; Le juge de paix, nouvelles contributions européennes, réunies et présentées par Serge Dauchy, Sylvie Humbert et Jean-Pierre Royer (Lille, Centre d'Histoire Judiciaire, 1995). Elle prépare actuellement une thèse de doctorat sur "L'histoire des juridictions consulaires en Flandre française".

13Luigi Lacchè est professeur d'histoire du droit et d'histoire des constitutions modernes à la faculté de droit de l'Université de Macerata (Italie). Il a publié récemment le volume L'espropriazione per pubblica utilità. Amministratori e proprietari nella Francia dell'Ottocento (Milan, Giuffrè, 1995) et Costituzioni e federalismo nella Svizzera del XIX° secolo. Note sui caratteri originari della democrazia svizzera, dans I viaggi di Erodoto, 25, 1995, p. 130-143. Actuellement, il s'intéresse à l'histoire constitutionnelle française et suisse du XIXe siècle.

14Laura Lampa est docteur de recherche en histoire du droit moderne à l'Université de Macerata (Italie). Sa thèse de doctorat a pour titre L'azione penale nel XIX° secolo. La titolarità soggettiva della funzione d'accusa. Ses recherches portent sur l'histoire et l'évolution du procès pénal et de la magistrature.

15René Lévy est chargé de recherche au CNRS, directeur du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP, Guyancourt, France). Il a notamment publié : Du suspect au coupable : le travail de police judiciaire (Genève-Paris, Médecine et Hygiène/Méridiens-Klincksieck, 1987) et est l'auteur, avec Hartwig Zander, de l'édition française de G. Rusche et O. Kirchheimer, Peine et structure sociale (Paris, Editions du Cerf, 1994). Ses recherches actuelles portent notamment sur la production du droit régulant les activités policières.

16Jacques Logie, docteur en droit et docteur ès lettres et sciences humaines, est vice-président au tribunal de commerce de Bruxelles (Belgique). Il a récemment soutenu une thèse sur La magistrature des cours et tribunaux en Belgique, 1794-1814. Essai d'approche politique et sociale (Paris, 1995, à paraître). Il est également l'auteur des ouvrages suivants : 1830 : de la régionalisation à l'indépendance (Bruxelles, Duculot, 1980) ; Waterloo, l'évitable défaite (Bruxelles, Duculot, 1984) ; Waterloo 1815, l'Europe face à Napoléon (Bruxelles, Crédit communal, 1990). Ses recherches actuelles portent sur les juges de paix du département de la Dyle et du Brabant méridional.

17Jean-Pierre Nandrin, professeur à la faculté de droit et à la faculté de philosophie et lettres des Facultés universitaires Saint-Louis (Belgique), est notamment l'auteur de : Le judiciaire et le politique. Approche historienne de la fondation du pouvoir judiciaire de la Belgique contemporaine (1831-1848), Revue interdisciplinaire d'études juridiques, 1995, 34, p. 181-195 ; La justice de paix en Belgique de 1830 à 1848. Les raisons et les effets d'une professionnalisation", dans S. Dauchy et J.P. Royer (sous la direction de), Le juge de paix. Nouvelles contributions européennes, Lille, 1995, p. 155-166 ; De la protection à une égalité formelle. Perspectives historiennes sur les législations du travail de nuit des femmes en Belgique, Sextant, 1996, 4, p. 43-76. Ses recherches actuelles ont trait à l'histoire de la justice au XIXe siècle, l'histoire du droit social et l'histoire politique en Belgique.

18Xavier Rousseaux est chercheur qualifié du Fonds National belge de la Recherche Scientifique (FNRS) et chargé de cours invité à l'Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve (Belgique). Il a récemment publié : Pour une histoire de la justice pénale en Belgique (XIIIe-XXe siècles), Histoire et Justice, 1995-1996, 8-9, p. 113-147 ; From Medieval Cities to National States, 1350-1850. The Historiography of Crime and Criminal Justice in Europe, dans C. EMSLEY, L. KNAFLA (Eds.), Crime History and Histories of Crime. Studies in the Historiography of Crime and Criminal Justice in Modern History, Westport (Connecticut), Greenwood Press, 1996, p. 3-32. Il travaille actuellement sur la place de la justice pénale dans le développement de l'Etat et la naissance des statistiques judiciaires en Europe.

19James A. Sharpe is senior lecturer in History, University of York (United Kingdom). He is the author of Early Modern England: a Social History 1550-1760 (London, Edward Arnold, 1987); and Instruments of Darkness: Withcraft in England c. 1550-1750 (London, Hamish Hamilton, 1996). He is currently researching further into English witchcraft, also in history of litigation in the early modern period.

20Pieter C. Spierenburg is Universitair Hoofddocent at Erasmus University, Rotterdam (The Netherlands). His major works include: The Spectacle of Suffering (1984), The Broken Spell (1988 in Dutch, 1991 in English), The Prison Experience (1991). He is presently working on violence and its sociocultural context from a long-term perspective.

21Fred Stevens est professeur à la faculté de droit de la Katholieke Universiteit Leuven (Belgique) et président de la section de Droit Romain et d'Histoire du Droit. Ses principales publications sont : Revolutie en notariaat, Antwerpen, 1794-1814 [Révolution et notariat. Anvers, 1794-1814] (Brabantse rechtschistorische reeks, vol. 8), (Assen, Louvain, 1994) ; Vrijheid, gelijkheid of de dood. 1 oktober 1795. Brussel op een keerpunt [liberté, égalité ou la mort. Le 1er octobre 1795. Bruxelles à un tournant], (Bruxelles, 1995), (en collaboration avec F. Vanhemelryck et K. Veraghtert). Principal thème de recherche actuel : L'influence des Lumières et de la Révolution française sur le droit ; le droit pénal en Belgique à la fin du XVIIIe siècle et au XIXe siècle.

22Herman van Goethem est professeur à la faculté de droit de l'Université d'Anvers (Belgique). Il a notamment publié : De taaltoestanden in het Vlaams-Belgisch gerecht, 1795-1935 [la situation linguistique dans les tribunaux en Belgique flamande, 1795-1935], (Bruxelles, 1990) ; Leopold III, de Koning, het Land, de Oorlog [Léopold III, le Roi, le Pays, la Guerre], (Tielt, 1994). Ses recherches actuelles portent sur l'histoire politique belge (1830-1865).

23Sibo van Ruller is a sociologist teaching criminology at the Vrije Universiteit Amsterdam (The Netherlands). One of the fields he is interested in is history of penal law. In 1987 he published a book on capital punishment and mercy in the nineteenth century: Genade voor recht. In 1995 he wrote with Sjoerd Faber a book on long-term developments in the Dutch penal system: Afdoening van strafzaken in Nederland sinds 1813. Onwikkelingen in beleid en praktijk (Amsterdam, 1995). He is now preparing a textbook on penal history.

24Peter Wettmann-Jungblut, est collaborateur scientifique à l'Institut für Rechts- und Sozialphilosophie de l'Université de Saarbrücken (Allemagne) ; Publications : "Stelen inn rechter hungersnodtt". Diebstahl, Eigentumsschutz und strafrechtliche Kontrolle im vorindustriellen Baden, 1600-1850, in R. van Dülmen (Ed.), Verbrechen, Strafen und soziale Kontrolle, Frankfurt, 1990 ; Unordnung im Bürgerstaat : Kriminalität und strafrechtliche Repression im Großherzogtum Baden während der ersten Hälfte des 19. Jahrhunderts, in E. Dillmann (Ed.), Regionalgeschichte (à paraître). Ses recherches actuelles portent sur l'histoire de la criminalité en Allemagne et des relations sociales à l'époque prémodeme.

25Stephen Wilson is reader in European History at the University of East Anglia (Norwich, United Kingdom). He is the author of Ideology and Experience, Antisemitism in France at the time of the Dreyfus Affair (1982); Feuding, Conflict and Banditry in Nineteenth-Century Corsica (Cambridge, Cambridge University Press, 1988); and some thirty articles on history and religion. He has edited Saints and their Cults, Studies an Religious Sociology, Folklore and History (1983). He is writing a book on the history of personal naming in Western Europe.

26Andrea Zorzi, chercheur en histoire médiévale à l'Université de Florence (Italie), a publié L'amministrazione della giustizia penale nella Repubblica fiorentina (Florence, Olschki, 1988) ; Contrôle social, ordre public et répression judiciaire à Florence à l'époque communale, Annales E.S.C., XLV (1990) ; The Judicial System in Florence in the Fourteenth and Fifteenth Centuries, in T. Dean, K.J.P. Lowe (eds.), Crime, Society and the Law in Renaissance Italy, Cambridge, Cambridge University Press, 1994, p. 40-58. Ses recherches actuelles portent sur le système judiciaire et sur les conflits politiques dans les cités italiennes des XIIe-XIVe siècles.

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540