Version classiqueVersion mobile

Le pluralisme idéologique et l’autonomie culturelle en droit public belge - vol. 1

 | 
Hugues Dumont

Titre II : 1900-1960. L'autonomie culturelle et le pluralisme, deux idées de droit « para-légales » au centre d'une politique culturelle embryonnaire

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

103. Entre 1900 et 1960, les premiers instruments d’une politique culturelle se mettent en place. Le droit public de la culture commence à prendre forme. Simultanément, le mouvement flamand revendique avec une force croissante l’autonomie culturelle.

Dans un premier chapitre, on va examiner la portée socio-politique de cette revendication et la manière dont le droit étatique va en tenir compte sur le plan de l’organisation administrative. On montrera que derrière cette exigence d’autonomie et ces aménagements administratifs, le fédéralisme va naître en tant qu’idée de droit para-légale.

Dans le second chapitre, on présentera les principaux secteurs de la politique culturelle en formation : beaux-arts, éducation populaire et radio-diffusion. On y soulignera l’émergence du principe de pluralisme, tantôt dans le droit étatique, tantôt dans la para-légalité.

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search