Version classiqueVersion mobile

Le pluralisme idéologique et l’autonomie culturelle en droit public belge - vol. 1

 | 
Hugues Dumont

Chapitre préliminaire. Deux concepts méthodologiques pour baliser les voies de l’analyse : la « para-légalité » et les « idées de droit »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

24. Dès l’introduction, on a montré que les concepts de « para-légalité » et d’« idée de droit » servent de guide à l’analyse interdisciplinaire que l’on se propose et qu’ils s’intègrent dans la formulation même de la thèse défendue. On les a déjà définis succinctement. On doit maintenant les expliciter et les justifier plus amplement.

Pour ce faire, on va rappeler les théories des deux auteurs dont ils s’inspirent largement, André-Jean Arnaud et Georges Burdeau, et, à partir des réserves et des objections que l’on se permettra d’avancer, on précisera la portée qu’ils recevront dans le présent travail.

Section 1. De l’« infra-droit » d’A.J. Arnaud au concept de « para-légalité »

§ 1. Aperçu de la théorie d’A.J. Arnaud

25. La sociologie de la création des normes juridiques due à A.J. Arnaud est aussi riche et stimulante que complexe1. Pour tout dire, elle est si complexe et elle utilise un langage tellement peu familier aux juristes qu’elle s’expose au risque de n’être utilisée que par u...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search