Version classiqueVersion mobile

L’analytique de la représentation chez Peirce

 | 
André De Tienne

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Fidélité à la foi

1857-1867 : que de chemin parcouru en dix ans ! Depuis la première « intuition » de la triade du Je-Tu-Il inspirée par la lecture de Schiller jusqu’aux trois protocatégories de la relation de représentation, ce qui certainement frappe le plus le lecteur, et à bon droit, est l’impressionnante continuité de la quête peircienne. Une continuité qui est bien sûr marquée par la persistance du schéma triadique, mais qui se retrouve aussi, et plus essentiellement, dans la conservation de certaines convictions épistémologiques fondamentales, parmi lesquelles il faut compter en premier lieu ce qui a été appelé le fidéisme métaphysique de Peirce. Ce fidéisme est bâti sur un triple refus : le refus du dogmatisme dialectique, le refus du transcendantalisme critique, et le refus du psychologisme. De ces trois refus émerge quelque chose qui chez l’auteur est plus qu’un principe théorique, mais une attitude authentiquement positive de la pensée : celle de la foi. Peirce n’a que fai...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search