Version classiqueVersion mobile

L’analytique de la représentation chez Peirce

 | 
André De Tienne

Deuxième partie. 1864-1867 : La nouvelle liste des catégories

Chapitre 5. Le nouveau cadre épistémologique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. Hypothèse et représentation : les écrits de 1864-66

1) Le primat de la représentation

1864 : ANALYSE DE L’EGO

1864 est l’année qui marque la transition entre la période kantienne et la période logique, comme en fait foi un simple coup d’œil sur la liste chronologique des écrits de Peirce (W1 : 574-75) : on y trouve plusieurs manuscrits indiquant clairement que son intérêt se tourne vers la logique, tant celle que propose Hamilton (avec la théorie de la quantification des prédicats) que celle de Boole (voir WMSS 85 à 90). D’autres textes, publiés dans W1, leur sont antérieurs et manifestent encore un lien avec les préoccupations épistémologiques de la période précédente. Parmi ceux-ci se trouve «Analyse de l’Ego » (W1 : 144-151, printemps 1864). J’ai déjà noté auparavant la proximité de ce texte avec celui de l'« Analyse de la création ». Mais de même que ce dernier représentait un tournant par rapport à l’essai sur « Le mode du IL », de même « Analyse de l’Ego » révèle une avancée n...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search