Version classiqueVersion mobile

L’analytique de la représentation chez Peirce

 | 
André De Tienne

Première partie. 1857-1863 : L'examen des catégories kantiennes

Chapitre 2. Premiers résultats de l’examen des catégories kantiennes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1859

Quoique Peirce ait entrepris la lecture de la Critique de la raison pure dès la fin de 1855 (cf. W1 : 2), ce n’est pas avant 1859 que l’on peut trouver des écrits dans lesquels Kant tient la vedette, si on veut bien toutefois écarter le manuscrit WMS 36, qui comprend une tentative de traduction de certaines sections de la Critique commencée au cours de l’été 1858 (et poursuivie jusqu’en 1864). 1859 est une année importante à plus d’un titre. C’est d’abord l’année au cours de laquelle Peirce termine ses études à Harvard (sans distinction particulière), et il lui faut sérieusement envisager un choix de carrière. A l’instigation de son père, il rejoint dans les derniers mois de l’année une équipe de géodésistes du Coast Survey pour les accompagner dans une expédition d’abord dans le Maine, et puis en Louisiane. Cette expérience de la science sur le terrain préfigurait, sans qu’il le sache encore, la vie qu’il allait commencer deux ans plus tard et poursuivre pendant près de trente ...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search