Version classiqueVersion mobile

Pour une éthique des convictions

 | 
Marc Maesschalck

Première partie. L'éthique comme mise à l'épreuve des convictions

L’éthique comme mise à l’épreuve des convictions

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La première partie de cette étude considérera l’éthique des convictions comme la désignation d’un domaine spécifique de l’interrogation éthique visant les convictions. Dans ce cas, les convictions sont entendues au sens large comme les perspectives sur le monde des locuteurs formées par leur appartenance à des contextes culturels déterminés. Au sens plus restreint, elles sont les objectivations de ces perspectives sous forme de doctrines religieuses ou métaphysiques concevant l’existence en totalité selon une unité de sens érigée en principe premier, originaire, transcendant ou immanent. Quant à l’interrogation éthique, elle est entendue ici comme un processus rationnel visant la reconnaissance de normes communes d’existence grâce à une interaction argumentée intégrant les situations particulières dans la formation d’une volonté générale basée sur l'intercompréhension. Une telle pratique de l’éthique ne rejette pas les convictions, mais elle s’oppose à toute forme d’absolutisation d...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search