Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

René Magritte ou la pensée imagée de l’invisible

 | 
René-Marie Jongen

Troisième partie. Métonymie présentative et métaphore poétique

Chapitre XI. Le vêtement et son corps

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

11.1 La nudité du vêtement

Nous considérerons d'abord les tableaux « Le Chemin de Damas » (35)(1966) et « Le Pèlerin » (36) (1966).

Chacun des deux tableaux expose à droite la visibilité d’une même pensée d’habit. Nous y voyons la panoplie des vêtements masculins destinés à vêtir le haut du corps : chemise, col, cravate, veston, chapeau. A gauche, nous voyons le complément corporel de l’habit de droite : soit dans sa nudité totale - buste nu, tête nue, cheveux visibles-, soit dans sa nudité partielle habillée - seul est visible le fragment de visage que l’habit de droite laisse dé-couvert.

Les deux images contestent le scénario familier du corps vêtu et montrent le scénario inverse, qui est le vêtement « en-corporé ». La conception familière du corps vêtu épouse le trajet instrumental de la fabrication vestimentaire : c’est l’habit qui, étant confectionné, est conçu en vue du corps, et non le corps en fonction de l’habit. Conception coutumière, qui règne sur les répertoires des savoirs...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540