Version classiqueVersion mobile

René Magritte ou la pensée imagée de l’invisible

 | 
René-Marie Jongen

Première partie. Le cadre général

Chapitre V. Ceci n’est pas une pipe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

5.1 Lire le dessin et voir le texte

Lorsque notre regard rencontre une pipe, ou l’image d’une pipe, il y « voit » ce qui s'y trouve massivement étalé : les attributs perceptifs, gnosiques et cognitifs d'une (image de) pipe. Et si l'image de la pipe s’accompagne de celle, tracée en symboles alphabétiques, d’un énoncé disant que « ceci est une pipe », le regard triomphe, car le texte vient confirmer l’image qu'il désigne et l’image confirme le texte qu'elle illustre. L’évidence visible du sens est telle que nous avons l’impression de le rejoindre dans les choses, réduisant du coup l’image et le langage à une affaire de représentation et de correspondance. Correspondance entre image et modèle, mot et chose, son et sens...

Michel Foucault (1973) voit dans le tableau « Ceci n’est pas une pipe »50 « la formulation du divorce » entre image et texte, la démonstration de l’impossibilité du nom du dessin et du dessin du nom. Double impossibilité, que le calligramme conjure en faisant (de la tra...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search