Version classiqueVersion mobile

Raison et pouvoir

 | 
Marc Maesschalck

Ire partie. De la nouvelle éthique du pouvoir ou des apories de la pensée politique post-moderne

Chapitre 4. La solution pragmatique et ses limites

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le rôle central donné à la communication dans les théories sociales actuelles provient du développement des sciences du langage au XXe siècle. Ces sciences ont pris une telle importance que leurs schémas d’explication servent de métaphore dans les autres domaines de la recherche. Pour comprendre ce phénomène important et ses limites, nous allons donner un aperçu de son expansion, de la sémiotique à la pragmatique, en nous efforçant d’identifier et d’analyser les principales questions laissées en suspens par une telle approche de l’activité sociale.

Les théories du langage et de la communication que nous allons rappeler, de la grammaire générative au structuralisme en passant par la sémiotique, ont un trait essentiel en commun. Elles permettent de « (...) dissoudre l’opacité de la grammaire, en l’abordant non pas sous l’aspect d’une structure sémantique, mais bien sous celui d’un procès pragmatique où se joue l’intersubjectivité »1. Cette rupture entre l’étude du sens et les actes de ...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1992

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search