Version classiqueVersion mobile

La phénoménologie de Marbourg

 | 
Robert Brisart

Chapitre 7. La métaphysique de l’authenticité et la déflation du monde

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il n’est plus permis d’en douter, toute l’économie de l’analyse heideggerienne de la mort et de sa libération dans la précursion résolue n’œuvre qu’à une élucidation de la phénoménalité propre à la solitude existentiale en laquelle chaque fois l’angoisse nous retranche de manière insigne. Aussi n’est-ce certainement pas forcer le sens de toute la problématique, qui dans la deuxième partie de Sein und Zeit, ménage l’accès à la temporalité authentique du Dasein, de dire qu’elle se situe dans l’optique générale de la réduction phénoménologique. Or, nous l’avons stipulé en commençant, dans la phénoménologie de Marbourg, cette optique est elle-même prescrite par l’exigence d’une radicalisation de la question de l’être à partir de cet étant dont le projet d’existence est lui-même de nature ontologique. Et si cette radicalisation implique une réduction, c’est justement qu’elle ne peut s’atteindre qu’en soustrayant le projet existential à la compréhension inauthentique que détermine d’emblé...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search