Version classiqueVersion mobile

La phénoménologie de Marbourg

 | 
Robert Brisart

Chapitre 3. L’ombre de Husserl

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si radicale se veuille être la Destruktion heideggerienne des préjugés qui, sous le couvert des diverses nominations métaphysiques de l’être, n’ont fait que conforter la désertion d’un véritable questionnement ontologique, il n’en demeure pas moins qu’en ce même projet de destruction, Heidegger sait aussi reconnaître à la tradition certains acquis fondamentaux et, par là, lui concéder malgré tout quelque droit. Ces acquis, qu’il s’agit donc également de préserver en une « répétition » phénoménologique, les textes de Marbourg s’avèrent tous unanimes pour montrer qu’ils tiennent essentiellement à la référence à cet étant spécifique qu’est l’homme, référence dont la tradition s’est depuis toujours avisée, avec plus ou moins de clarté, qu’elle constituait l’incontournable de toute entreprise ontologique. Sur ce point, du reste, chacun sait que c’est précisément à l’entreprise kantienne que reviennent tous les mérites de la clairvoyance puisque, comme Heidegger semble toujours enclin à l...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search