Version classiqueVersion mobile

Du bon usage de la ville. Utilisateurs et décideurs

 | 
Anne-Marie Kumps
, 
Jean Remy
, 
Robert Wtterwulghe

Avant-propos

Cécile Goor

Texte intégral

PRELUDE A L'ACTION

1Que les Facultés St Louis et ses spécialistes les plus éminents des "grands dossiers" de la Ville se penchent sur ceux de la Cité où ils ont choisi de s'implanter, il y a 125 ans, est un événement riche et significatif. Pour les responsables universitaires aussi, le devenir de la ville est une préoccupation essentielle.

2En choisissant de dégager de leurs réflexions des modèles d'actions à entreprendre sur les structures de la Ville, plutôt que de développer une analyse statique peu opérante, ils permettent aux "décideurs" dont je suis, de mieux appréhender les choix auxquels ils sont constamment confrontés.

3Il s'en dégage la complexité des problèmes. L'étroite liaison entre toutes les fonctions de la Ville. Les conflits entre le passé, le présent et l'avenir.

4La Région Bruxelloise n'est pas un ensemble de concepts désincarnés. Elle est un lieu vivant, comparable à un organisme humain. Avec son cœur qui bat, des artères, une circulation, une respiration, et même une personnalité. En étudier les problèmes, c'est en prendre le pouls, s'inquiéter de sa santé.

5Les improvisations et les décisions qui ignorent les règles d'équilibre doivent être bannies. Toute initiative doit être éclairée par les connaissances que nous avons acquises sur les mécanismes qui régissent l'urbanisme, au sens large.

6Le présent ouvrage qui scelle à jamais ces précieuses réflexions, est aussi un message despérance. Ce n’est pas le moindre de ses mérites. Il est temps en effet de substituer un discours optimiste et tonifiant, prélude à l’action, aux critiques non-constructives.

7A tous ceux qui réfléchissent, à tous ceux qui agissent : Merci !

Auteur

EYBEN, Secrétaire d’État à la Région bruxelloise

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1984

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search