Version classiqueVersion mobile

Histoire des Facultés universitaires Saint-Louis

 | 
Gaston Braive

Conclusions

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L'évocation de la vie de la section de philosophie de l'Institut Saint-Louis telle qu'elle a été tracée ci-dessus, entre sa fondation, en 1858, et la fin de la Grande Guerre, en 1918, apporte quelque lumière sur certains aspects de l'activité intellectuelle menée à la Faculté pendant cette période. Elle a pu montrer combien l'enseignement dispensé et les méthodes suivies répondaient peu à l'intention pontificale, à l'origine de la fondation de la section en 1858. Le cardinal Sterckx, par le choix même de la solution du transfert de l'Institut Saint-Louis de Malines à Bruxelles, comme réponse aux desiderata romains, avait réussi à égarer la croisade ultramontaine dans un institut de commerce.

En outre, en acceptant d'emblée - dès avant l'ouverture de la section en 1858 - de transformer le cours de philosophie voulu par le pape en une Faculté destinée à préparer des étudiants au Jury d'Etat, Sterckx liait les protagonistes du débat ultramontain à un programme officiel décevant pour les...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search