Version classiqueVersion mobile

Histoire des Facultés universitaires Saint-Louis

 | 
Gaston Braive

Chapitre V. Les activités para-universitaires

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

§ 1. LE CERCLE ACADEMIQUE

Ce fut au cours de l'année académique 1862-63,1a quatrième de l’Institut Saint-Louis à Bruxelles, au début de l'année civile 1863, qu'"une douzaine d'élèves ou d'anciens élèves de la section de philosophie et lettres se réunirent sous les auspices du directeur de l'Institut, M. Ketelbant, et des professeurs de la section pour se livrer ensemble à des travaux scientifiques et littéraires" et créer dans ce but le Cercle académique1.

Le promoteur de l'idée avait été l'abbé Nuyts, le professeur de philosophie, qui ouvrit d'ailleurs la première séance du Cercle, le 4 février 1863, en précisant la portée de son projet. Il poursuivait surtout un but pédagogique : favoriser le progrès des études et la formation du caractère2. Ce but pédagogique n'était cependant pas désintéressé. Il s'accompagnait - cela apparut dès la première année - de préoccupations apologétiques et religieuses. Il s'agissait d'une part, de permettre aux membres "de trouver un milieu favorable à ...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search