Version classiqueVersion mobile

Histoire des Facultés universitaires Saint-Louis

 | 
Gaston Braive

Chapitre IV. Les étudiants

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

§ 1. L'EVOLUTION QUANTITATIVE DES INSCRIPTIONS ET DES RESULTATS

La courbe du nombre d'étudiants inscrits à la section de philosophie de l'Institut Saint-Louis montre, jusqu'en 1914, une progression assez lente, chaotique pendant les vingt-cinq premières années, plus régulière par la suite, la césure coïncidant avec la fin de la guerre scolaire de 1879-84, l'arrivée au pouvoir des catholiques et le début du directorat de l'abbé Van Aertselaer (1880-1898).

Cette césure marque le début d'une période de croissance qui, en quinze ans, fera passer du simple au quadruple le nombre des étudiants, de vingt-et-un qu'ils étaient en 1881-82, à quatre-vingt-huit en 1896-97. Elle est précédée par trois années de malaise (1879-1881) et suivie d'un creux de vague qui correspond d'une manière peut-être fortuite, mais très exactement au directorat du chanoine Pieraerts (1898-1906). La hausse reprend ensuite, après 1906, sous le directeur Franz Cocheteux (1906-1921)1.

La période de malaise de 1879-1881 c...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search