Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jalons pour une théorie critique du droit

 | 
François Ost
, 
Michel Van de Kerchove

Troisième partie. La validité en droit

VI. Les lois pénales sont-elles faites pour être appliquées ? Réflexions sur les phénomènes de dissociation entre la validité formelle et l'effectivité des normes juridiques*

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La question qui forme le titre de cette étude peut paraître, à première vue, à la fois ironique et provoquante : "Les lois pénales sont-elles faites pour être appliquées ?" A y regarder de plus près, cependant, il me paraît possible de voir dans cette apparente ironie ce que Socrate essayait d'en extraire, à savoir une forme de questionnement à la fois naïf et radical qui nous permette d'inverser, en quelque sorte, notre regard spontané sur les choses1. Cette question qui, au premier abord, paraît constituer une provocation, en raison de son caractère paradoxal, pourrait être, dès lors, une façon stimulante d'éclairer le fonctionnement du système pénal d'un jour nouveau, par rapport à celui qui nous est, sans doute, le plus familier.

Pour s'en tenir au thème de la validité, la représentation du système pénal que je voudrais soumettre ici "à la question" est celle que François Ost a évoquée en termes généraux dans l'étude précédente, pour la critiquer d'ailleurs, à savoir qu'il y aura...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540