Version classiqueVersion mobile

Le droit au travail entre histoire et utopie

 | 
Fernand Tanghe

Épilogue

Le droit au travail aujourd’hui ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis 1848, les réflexions autour du droit au travail s’étayent sur un "socle archéologique" demeuré en grande partie inchangé. Une analyse comparative prenant en compte des époques plus récentes le démontrerait aisément : pendant plus d’un siècle, on a continué à ressasser les mêmes arguments1. Une comparaison entre 1789 et 1848 n’admet pas la même conclusion : dans ce cas, il y a des différences indéniables ; mais 1848 représente un progrès plutôt apparent que réel car, en dépit de l’évolution des idées, on n’avance pas vraiment vers une solution du problème. Les critiques répétées de la charité en sont un symptôme révélateur. En 1789 déjà, le Comité de Mendicité rejetait l’assistance sans travail aux pauvres valides, sous prétexte qu’il s’agirait d’une aumône, d’une dénaturation du concept même d’assistance publique ; mais comment empêcher par ailleurs que le droit au travail ne se change à son tour en aumône déguisée ? Lorsque Blanc, soixante ans plus tard, défend le droit au t...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search