Version classiqueVersion mobile

Le droit au travail entre histoire et utopie

 | 
Fernand Tanghe

Chapitre II. Droit au travail, liberté du travail

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comparée à la révolution de 1789-94, celle de 1848 manifeste de prime abord une simplification des termes du débat. Le droit au travail est devenu l’axe autour duquel tourne tout le processus révolutionnaire, si bien qu’il n’est pratiquement question que de cela. S’il est vrai que, sous la grande révolution, on avait également débattu de ce droit, à ce moment-là il était resté immergé pour ainsi dire dans une série d’autres revendications et motifs de lutte, de sorte que son lien avec le droit à la vie était moins clairement perçu qu’en 1848. Et si, à l’opposé encore de ce qui se produira en 1848, la confrontation au sujet du droit au travail n’y avait pas mené à des explosions, cela est dû en partie à des circonstances particulières.

Il y a d’abord les problèmes de subsistance qui s’imposent de façon prioritaire. En raison des crises répétées de la période révolutionnaire, la question de l’approvisionnement du peuple attire l’attention avant toute autre chose et constitue le point d...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search