Version classiqueVersion mobile

L’ontologie acosmique

 | 
Laurent Van Eynde

IIe Partie. « Effroi » pascalien et « Angst » heideggérienne

Chapitre 2. L’angoisse et l’ontologie fondamentale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Notre projet, comme nous l’avons déjà souligné, consiste à éclairer l’acosmisme pascalien par l’élément acosmique de la pensée heideggérienne et réciproquement. Nous parions sur ce cercle13.

Le moment est ainsi venu de faire intervenir le second pôle de notre réflexion, à savoir l’ontologie fondamentale heideggérienne. Nous nous efforcerons de mettre en perspective le thème de l’angoisse en suivant la structure même de Sein und Zeit. Nous retracerons donc le cheminement de l’herméneutique du Dasein élaborée en vue de saisir le sens de l’être, jusqu’au § 40 consacré explicitement à la Grundstimmung d’angoisse. Ensuite, nous développerons le sens et les implications ontologiques de celle-ci tels qu’ils se révèlent à la faveur du rôle essentiel que joue dans la seconde section de Sein und Zeit cette Stimmung univoquement charnière de l’existentiel et de l’existential.

***

Une herméneutique du Dasein en vue de saisir le sens de l’être, disions-nous. En effet, la nécessité d’une répétition ...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search