Version classiqueVersion mobile

L’exil de soi

 | 
Lionel Thelen

Chapitre III. La France : de l’anomie institutionnelle à la violence de l’abri

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

I. Introduction

« C’est cela la honte : la découverte […] de notre propre présence comme injustifiée et, déjà, fautive ; comme une brisure du temps, de sa projection vers l’avenir, comme l’ouverture d’une sorte de présent qui semble ne pouvoir finir que si la honte est elle-même levée ; mais, dès lors, pour la honte comme telle saisie ‘‘au moment où elle est vécue", un présent qu’il faut dire sans fin […] mais dès lors aussi, pour celui qui est arrêté dans cet arrêt du temps, la perception de soi-même comme d’un homme en trop. »
Jacques Rolland

Après avoir exploré ce qui a déjà été dit du phénomène du sans-abrisme, il convient maintenant, par une étude de différents cas, de sortir des sentiers battus par d’autres pour arriver à tirer des conclusions à partir de mes propres observations sur les différents terrains. Ainsi, le cas français sera, pour les questions qu’il soulève, présenté en premier, suivi par les cas portugais et belge. Si les chapitres sont présentés de la sorte, alors q...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search