Version classiqueVersion mobile

L’exil de soi

 | 
Lionel Thelen

Chapitre II. Le sans-abrisme1 aujourd’hui : état d’un non-lieu inscrit dans un non-choix

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Devenir objet d’assistance, c’est risquer de devoir renoncer à soi-même. »
Vincent de Gaulejac

Image 100000000000020F0000021DFE48AD0E.jpg

I. Introduction

A. Intérêt d’une recherche à visée comparative2 transnationale

Il n’est jamais aisé de s’attacher à faire le tour d’une question surtout quand cette dernière s'avère être aussi large et complexe que celle des sans-abri. C’est pourtant l’objet de ce chapitre : montrer quelques-uns des pans sous lesquels sont étudiés et pris en charge les personnes sans logis en Europe et, dans une perspective comparative large, la manière dont le problème est posé – du moins par les sciences sociales – aux États-Unis.

Il est également important de garder à l’esprit le fait que la prise en charge des personnes sans abri en Europe n’est qu’une appellation générique cachant elle-même des réalités bien différentes selon le contexte national envisagé. C’est d’ailleurs dans le but d’explorer des contextes différenciés que j’avais entrepris mes travaux de terrain dans deux environnements nettement dis...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search