Version classiqueVersion mobile

L’exil de soi

 | 
Lionel Thelen

Introduction. Du déni des autres à l’exil de soi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Il y a une incroyable unité de la détresse humaine. Les émotions, les sentiments ne sont pas différents d’un être humain à l’autre. Quand je suis à Jakarta, j’ai parfois l’impression d’être à São Paulo : les mêmes cabanes de bois ou de tôle, les mêmes enfants qui fouinent les ordures, les mêmes océans de pauvreté
qui entourent quelques îlots de richesse… »
Sebastião Salgado

Image

I. Exorde

On les a appelés le mal qui mendie, les hommes en trop ou encore les inutiles au monde. De plus en plus visibles, faisant l’objet de nombreux reportages – souvent à l’approche des frimas hivernaux – les sans-abri font pitié, émeuvent, dégoûtent voire horrifient mais ne laissent personne indifférent. Leur simple présence interpelle, « prend aux tripes ». Qui ne s’est pas déjà – que ce soit en les regardant ou en feignant de ne pas les remarquer posé les questions suivantes : « Pourquoi en arrivent-ils là ? », « Comment peuvent-ils s’ancrer dans le monde de la rue ? », « Est-ce que nous sommes tous suscepti...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search