Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

La séroposivité : Un regard des sciences sociales

 | 
Maguelonne Vignes
, 
Olivier Schmitz

Avant-propos

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

Le nombre de personnes aujourd’hui atteintes par le VIH/sida1 s’élèverait à 38,6 millions à travers le monde, parmi lesquelles plus de 36 millions habitent les pays dits « du Sud » (ONUSIDA, 2006). C’est dire si le clivage Nord-Sud témoigne encore et toujours d’un « Partage» entre les pays dits « développés », disposant d’un système de santé performant, et le reste du monde. Cela dit, comme nous tenterons de le montrer, le visage de l’épidémie a sensiblement changé. Dans les sciences sociales en effet, on parle de plus en plus de séropositivité plutôt que de sida, notamment en raison de la banalisation et de la « chronicisation » de la maladie. De même, les publics les plus touchés ont tendance à se diversifier et les individus infectés à s’engager dans des activités nouvelles. Enfin, l’introduction des traitements contre le VIH/sida a bouleversé l’expérience de la maladie et modifié ses représentations.

En raison des transformations récentes des dimensions sociale et thérapeutique d...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 2008

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540