Version classiqueVersion mobile

Phénomène ou structure ?

 | 
Luce Fontaine-De Visscher

II. Le langage comme forme du comportement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Merleau-Ponty déplore l’hiatus entre la philosophie et la science et se projette d’y parer. Le problème est particulièrement crucial en psychologie1. Bergson a rendu incompatibles l’étendu et l’inétendu, d’une manière qui n’est pas sans rappeler Descartes. Et depuis Kant, malgré la Critique du jugement, le phénomène et l’en-soi semblent irréductibles.

Ce qu’il faut donc, c’est redéfinir l’objectivité, lui donner un statut nouveau en élucidant ce qui la constitue en objectivité. De ce point de vue, estime X Tilliette2, la Structure du comportement contourne et dépasse même la Phénoménologie de la perception, entreprise quelque temps après3. Faut-il croire comme P. Ricœur4 que Merleau-Ponty aurait « oscillé » entre deux directions, une philosophie de la nature et une philosophie de l’existence ? Il est plus vraisemblable, et c’est l’opinion de X. Tilliette, que les deux œuvres communiquent plus ou moins secrètement. Peut-être est-ce justement parce qu’on oublie trop la Structure du com...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1974

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search