Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Phénomène ou structure ?

 | 
Luce Fontaine-De Visscher

I. Le langage dans l’œuvre de Merleau-Ponty

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Toutes les études consacrées à Merleau-Ponty reconnaissent l’importance croissante accordée au langage dans son œuvre : forme supérieure du comportement, achèvement de la perception, lieu de l’histoire, milieu privilégié de l’Etre comme Chair, le langage devient peu à peu le thème central auquel s’articulent tous les autres.

G. Derossi1 propose trois étapes dans la phénoménologie du langage chez Merleau-Ponty.

Dans La phénoménologie de la perception, le langage est avant tout approché comme un vécu, par la parole2. C’est le geste supérieur qui couronne toute l’activité expressive de mon corps. Car la parole signifie : libérée de la matérialité des termes qu’elle utilise, elle peut se fondre tout entière dans l’intention qu’elle dessine : dire est vouloir-dire ; signifiant et signifié sont intérieurs l’un à l’autre, dans le mot qui a, de lui-même, un sens.

Cette première approche se voit confirmée et enrichie au stade de Signes par les contacts que prend Merleau-Ponty avec les travaux d...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1974

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540