Version classiqueVersion mobile

Phénomène ou structure ?

 | 
Luce Fontaine-De Visscher

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Bergson disait que, pour connaître la pensée d’un philosophe, il ne suffit pas d’en faire le tour, et de la contempler comme un édifice dont les multiples éléments ont tous une histoire ; mais que « par une imprégnation graduelle », il faut s’y installer jusqu’au moment où toute cette complexité se ramasse en un point unique. « En ce point est quelque chose de simple, d’infiniment simple »...1. Ce que le philosophe n’a jamais réussi à dire, et dont il ne cesse de parler.

Nous savons ce que Merleau-Ponty reproche à l’intuition bergsonienne, mais aussi combien il en devine la fécondité, sous le leurre de son immédiateté. Si nous essayons de cerner chez Merleau-Ponty ce point unique qui aimante toute sa pensée, c’est la perception qui surgit ; et ce qui la couronne, l’accomplit, le langage. Relisons cet étonnant passage des Notes de travail2 où le philosophe s’exprime avec une sorte de fulgurance abrupte. Il a été surpris, saisi d’une expérience de langage, transporté au lieu d’où le la...

© Presses de l’Université Saint-Louis, 1974

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search