Version classiqueVersion mobile

L’affiliation religieuse en Europe

 | 
Francis Messner

Deuxième partie. Approches juridiques

Les nouveaux enjeux de l’affiliation religieuse en Belgique

Rik Torfs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

I. Cadre juridique

A. Importance du sujet

En Belgique, l’adhésion religieuse est peu discutée. Après tout, pourquoi s’intéresser à un problème à première vue interne aux communautés religieuses : la foi, l’orthodoxie, la proximité que certains ressentent vis-à-vis d’une église ou d’un groupe religieux ?

Cette réaction serait la bonne, s’ils n’y avaient pas les répercussions de l’adhésion religieuse sur certains choix politiques et juridiques ainsi que sur les finances de l’État.

Concernant les cultes, l’adhésion religieuse a des conséquences à deux niveaux différents. D’abord, pour qu’un culte soit reconnu, il faut selon la politique gouvernementale non écrite, avoir « quelques douzaines de milliers » d’adhérents. Le chiffre reste flou. Mais la nécessité de compter les membres, d’une façon ou d’une autre, n’en reste pas moins réelle. Le nombre n’est pas le seul critère pour la reconnaissance. Mais la plupart des autres critères relèvent d’une autre démarche comme l’acceptation des grand...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search