Version classiqueVersion mobile

L’affiliation religieuse en Europe

 | 
Francis Messner

Deuxième partie. Approches juridiques

L’affiliation religieuse en droit français. Éléments pour une problématisation

Pierre-Henri Prélot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le thème de la réflexion qui suit porte sur les effets qu’entraîne en droit français le fait pour un individu d’avoir – ou de ne pas avoir – une religion. Il se trouve que cette réalité apparemment très simple s’avère pour le juriste extrêmement complexe à appréhender concrètement. Le vocabulaire usuel est d’ailleurs très imprécis. Il évoque ainsi alternativement l’appartenance, l’identité ou la croyance religieuse, mais aussi les convictions ou encore les opinions religieuses.

Les travaux contemporains de sociologie des religions soulignent quant à eux l’affaiblissement des religions traditionnelles, leur perte d’influence sur les fidèles, l’individualisation des croyances et le syncrétisme voire le bricolage religieux qui en résultent. Ce sont des phénomènes importants, mais qui n’expliquent que très partiellement cette imprécision du vocabulaire. Pour le juriste en tout cas, ils ont pour effet de rendre plus complexe encore l’opération consistant à qualifier les religions et le li...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search