Version classiqueVersion mobile

La conjuration des dictionnaires

 | 
Jean-Claude Waquet

Bibliographie

Texte intégral

Avertissement : Cette bibliographie porte exclusivement sur l’histoire de la langue, de la lexicographie et des dictionnaires, sur l’histoire des conjurations et autres entreprises secrètes, et enfin sur l’histoire de la philosophie et des langages politiques. Aussi n’y trouvera-t-on pas les références d’ouvrages plus généraux, par ailleurs fort utiles pour la connaissance du contexte, tels que ceux de F. de Dainville (Les jésuites et l’éducation de la société française, Paris, 1940), M. Fumaroli (L’âge de l’éloquence, Paris, 1980), L. Brockliss (French Higher Education in the Seventeenth and Eighteenth Century, Oxford, 1987), etc.

1. Langue, lexicographie et dictionnaires

Généralités, études concernant plusieurs dictionnaires

« Dictionnaire, sémantique et culture », dir. S. Delesalle, A. Rey, dans Langue française, 1979, no 43, p. 3-118.

Barbier (A.), Examen critique et complément des dictionnaires historiques les plus répandus, Paris, 1820.

Behnke (D.), Emettere und Trévoux. Eine Untersuchung zum Verhältnis der beiden Worterbücherserien, Tübingen, 1996.

Beugnot (B.), « Florilèges et Polyantheae : diffusion et statut du lieu commun à l’époque classique », dans Etudes françaises (Montréal), 13, 1977, p. 119-141.

Bray (L.), « La lexicographie française des origines à Littré », dans Worterbücher, Dictionaries, Dictionnaires, dir. F.J. Hausmann, O. Reichmann, FI.E. Wiegand, L. Zgusta, 2, Berlin, 1990, p. 1788-1818.

Brunot (F.), Histoire de la formation de la langue française des origines à 1900, 2, Le seizième siècle, Paris, 1906, 3, La formation de la langue classique (1600-1660), 1, Paris, 1909, 4, La langue classique (1660-1715), 1, Paris, 1913.

Buzon (C.), Girardin (C.), « La constitution du concept de Nation : analyse du signe, description de la notion et usage socio-politique dans le traitement lexicographique du mot », dans Autour de Féraud. La lexicographie en France de 1762 à 1835, Paris, 1986, p. 185-192.

Collinot (A.), Mazière (F.), « Discours et dictionnaire », dans Lynx, 1984, p. 154-159.

Collinot (A.), Mazière (F.), « Un prêt à parler : le Dictionnaire universel d’Antoine Furetière et sa postérité immédiate, le Trévoux. Une lecture du culturel dans le discours lexicographique », dans Lexicographica, 3, 1987, p. 51-75.

Collinot (A.), Mazière (F.), Un prêt à parler : le dictionnaire, Paris, 1997.

Cultures, Ideologies and the Dictionary. Studies in Honor of Ladislav Zgusta, dir. B.B. Kachru et H. Kahane, Tübingen, 1995.

D’Oria (D.), « La structure politique de la société française au XVIIe siècle dans les dictionnaires de Richelet, Furetière, Académie française », dans id., Dictionnaire et idéologie, Fasano, 1988, p. 17-117.

Delesalle (S.), Valensi (L.), « Le mot ‘nègre’ dans les dictionnaires d’Ancien Régime, histoire et lexicographie », dans Langue française, 1972, no 15, p. 79-104.

Deslex Giacomelli (M.), « ‘Révolte’ et ‘révolution’ nei repertori lessicografici : un solo etimo, due itinerari con ‘incidenti di percorso’ », dans Révolte/révolution nella storia, nel mito, nella scrittura, Gênes, 1988, p. 5-18.

Dictionnaire et littérature. Actes du colloque international « Dictionnaires et littérature. Littérature et dictionnaires » (1830-1990), éd. P. Corbin, J.-P. Guillerm, Lille, 1995 (Lexique, 12-13).

Didier (B.), Alphabet et raison. Le paradoxe des dictionnaires du XVIIIe siècle, Paris, 1996.

Dubois (J.), Introduction à la lexicographie. Le dictionnaire, Paris, 1971.

Filhol (E.), « Le mot Bohémien(s) dans les dictionnaires français (XVIIe-XIXe siècles). A propos des formes de l’énoncé », dans Lexicographica, 14, 1998, p. 177-204.

Fontana (A.), « L’ensemble méthode », dans Livre et société dans la France du XVIIIe siècle, dir. F. Furet, 2, Paris, La Haye, 1970, p. 151-228.

Frantext. Autour d’une base de données textuelles. Témoignages d’utilisateurs et voies nouvelles, Paris, 1992.

Fumaroli (M.), « Définition et description : scolastique et rhétorique chez les jésuites des XVIe et XVIIe siècles », dans Travaux de linguistique et de littérature publiés par le Centre de philologie et de littérature romanes de l’Université de Strasbourg, 18, 1980, no 2, p. 37-48.

Fumaroli (M.), « L’apologétique de la langue française classique, ou l’enthousiasme de la transparence », dans Commentaire, 7, 1984, p. 433-443.

Gauger (H.M.), Die Anfänge der Synonymik : Girard (1718) und Roubaud (1785). Ein Beitrag zur Geschichte der lexikalischen Semantik. Mit einer Auswahl aus den Synonymiken beider Autoren, Tübingen, 1973.

Gregory (T), « Rapport sur les activités du Lessico intelletuale europeo », dans Primo colloquio internazionale del lessico intelletuale europeo, éd. M. Fattori, M. Bianchi, Rome, 1976, p. 21-44.

History, Languages and Lexicographers, éd. L. Zgusta, Tubingen, 1992, p. 19-76.

Hope (T.E.), Lexical Borrowing in the Romance Languages. A Critical Study of Italianisms in French and Gallicisms in Italian from 1100 to 1900, Oxford, 1971.

« L’exemple dans le dictionnaire de langue. Histoire, typologie, problématique », dans Langue française, 1995, no 106, p. 3-126.

La définition, éd. J. Chaurand, F. Mazière, Paris, 1990.

La lexicographie française du XVIe au XVIIIe siècle, éd. M. Höfler, Wolfenbüttel, 1982.

Lehmann (A.), « Les représentations idéologiques dans le discours du dictionnaire. Diversité des lieux et des procédures », Le Français dans le monde. Recherches et applications, août-septembre 1989, p. 106-112.

Les marques d’usage dans les dictionnaires (XVIIe-XVIIIe siècles), éd. M. Glatigny, Lille, 1990 (Lexique, 9).

Lexique et institutions, dir. A. Nicolas, Lille, 1985 (Lexique, 3).

Lieshout (H.H.M. van), « Dictionnaires et diffusion du savoir », dans Commercium litterarium. La communication dans la République des lettres, 1600-1750, éd. H. Bots, F. Waquet, Amsterdam, 1994, p. 131-150.

Lindemann (M.), Die französischen Wörterbücher von den Anfängen bis 1600. Entstehung und typologische Beschreibung, Tübingen, 1995.

Macary (J.), « Les dictionnaires universels de Furetière et de Trévoux, et l’esprit encyclopédique moderne avant l’Encyclopédie », dans Diderot Studies, 16, 1973, p. 145-158.

Matoré (G.), Histoire des dictionnaires français, Paris, 1968.

Mazière (E), « ‘On’ dans les dictionnaires », dans Faits de langues, 1994, no 4, p. 229-236.

Mazière (E), « Une analyse de la définition : formes, historicité et idéologie », dans Le Français dans le monde. Recherches et applications, août-septembre 1989, p. 97-105.

Moss (A.), Printed Commonplaces Books and the Structuring of Renaissance Thought, Oxford, 1996.

Nordman (D.), Frontières de France. De l’espace au territoire. XVIe-XIXe siècles, Paris, 1998.

Norton (G. R), The Ideology and Language of Translation in Renaissance France and their Humanist Antecedents, Genève, 1984.

Nouvelle histoire de la langue française, dir. J. Chaurand, Paris, 1998.

Portevin (V.), « Sens, connotation et évolution dans les définitions des termes entrepreneur et entreprise des dictionnaires français de 1680 à 1850 », dans Cahiers de lexicologie, 1993, no 62, p. 93-107.

Quemada (B.), « Du glossaire au dictionnaire : deux aspects de l’élaboration des énoncés lexicographiques dans les grands répertoires du XVIIe siècle », dans Cahiers de lexicologie, 1972, no 20, p. 97-128.

Quemada (B.), Les dictionnaires du français moderne (1539-1863). Etude sur leur histoire, leurs types et leurs méthodes, Paris, 1967.

Rey (A.), Le lexique. Images et modèles du dictionnaire à la lexicologie, Paris, 1977.

Rey (A.), « Les trésors de la langue », dans Les lieux de mémoire, dir. P. Nora, 2, La nation, 3, Paris, 1986, p. 625-645.

Rey (A.), « Révolution ». Histoire d’un mot, Paris, 1989.

Rey-Delbove (J.), Le métalangage. Etude linguistique du discours sur le langage, Paris, 1978.

Rickard (R), A History of the French Language, Londres, 1989.

Rickard (P), « Le ‘Dictionarie’ franco-anglais de Cotgrave (1611) », dans Cahiers de l’association internationale d’études françaises, 1983, p. 7-21.

Trudeau (D.), Les inventeurs du bon usage (1529-1647), Paris, 1992.

Undhagen (L.), Morale et les autres lexèmes formés sur le radical moral étudiés dans des dictionnaires et dans des textes littéraires français de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Etude de sémantique structurale, Lund, 1975.

Viala (A.), « Une nouvelle institution littéraire, les dictionnaires du français vivant. Polémiques autour de la genèse d’un genre et significations sociales », dans De la mort de Colbert à la Révocation de l’Edit de Nantes : un monde nouveau, Marseille, 1985, p. 89-96.

Worth (V.), Practising Translation in Renaissance France. The Example of Etienne Dolet, Oxford, 1988.

D’Estienne à Nicot

Armstrong (E.), Robert Estienne Royal Printer : An Historical Study of the Elder Stephanas, Revised Edition, Abingdon, 1986 (édit. orig. : 1954).

Baudry (J.), Jean Nicot, Lyon, 1988.

Brandon (E.), Robert Estienne et le dictionnaire français du XVIe siècle, Genève, 1967 (édit, orig. : Baltimore, 1906).

Demaizière (C.), « L’importance du Dictionnaire français-latin de 1549 dans l’œuvre lexicographique de Robert Estienne », dans Mélanges sur la littérature de la Renaissance à la mémoire de V.-L. Saulnier, Genève, 1984, p. 79-86.

Kibbee (D.A.), « The humanist period in Renaissance bilingual lexicography », dans The History of Lexicography, éd. R.R.K. Hartmann, Amsterdam, Philadelphie, 1986, p. 137-146.

Kibbee (D.A.), « The ‘New Historiography’, the History of French and ‘le Bon Usage’ in Nicot’s Dictionary (1606) », dans Cultures, Ideologies and the Dictionary. Studies in Honor of Ladislav Zgusta, dir. B.B. Kachru et H. Kahane, Tübingen, 1995, p. 103-118.

Starnes (D.W.T.), Robert Estienne’s Influence on Lexicography, Austin, 1963.

Wooldridge (T.R.), Les débuts de la lexicographie française. Etienne Nicot et le Thrésor de la langue françoyse (1606), Toronto, Buffalo, 1977.

Wooldridge (T.R.), « Les sources des dictionnaires français d’Estienne et de Nicot », dans La langue française au XVIe siècle : usages, enseignement et approches descriptives, dir. P. Swiggers, W. van Hoecke, Louvain, 1989, p. 78-99.

Wooldridge (T.R.), « Les vocabulaire et fréquence métalinguistiques du discours lexicographique des principaux dictionnaires généraux monolingues français des XVIe-XXe siècles », dans Travaux de linguistique et de philologie, 26, 1988, p. 305-313.

Wooldridge (T.R.), « Matériaux pour l’étude du lexique et de la lexicographie française du XVIe siècle : une concordance du Thrésor de Nicot », dans Cahiers de lexicologie, 1987, no 50, p. 245-260.

Wooldridge (T.R.), « Naissance et première floraison de l’exemple dans la lexicographie française : étude historique et typologique », dans Langue française, 1995, no 106, p. 8-20.

Wooldridge (T.R.), « Pour une exploration du français des dictionnaires d’Estienne et de Nicot (1531-1628) », dans Français moderne, 46, 1978, p. 210-225.

Wooldridge (T.R.), « Robert Estienne, cruciverbiste. Les équations sémantiques du Dictionaire françoislatin », dans Cahiers de lexicologie, 1975, no 27, p. 107-116.

Wooldridge (T.R.), « Sur la trace du Grand dictionaire françois-latin : impressions et exemplaires connus », dans Cahiers de lexicologie, 1970, no 17, p. 87-99.

Wooldridge (T.R.), « Vitruve latin et français dans les dictionnaires de Robert Estienne », dans Traduction et adaptation en France à la fin du Moyen Age et à la Renaissance. Actes du colloque organisé par l’Université de Nancy II, 23-25 mars 1995, éd. C. Brucker, Paris, 1997, p. 261-280.

De Monet à Danet

Biedermann-Pasques (L.), Les grands courants orthographiques au XVIIe siècle et la formation de l’orthographe moderne. Impacts matériels, interférences phoniques, théories et pratiques (1606-1736), Tübingen, 1992.

Girardin (C.), « Une doctrine jésuite de l’exemple. Le Dictionnaire royal augmenté de François-Antoine Pomey », dans Langue française, 1995, no 106, p. 21-34.

Hausmann (F.J.), « Sprachwissenschaft im Wörterbuch Vorwort. Das französisch-lateinisch Wörterbuch des Pierre Danet (1673-1691) », dans Die Frühgeschichte der romanischen Philologie : von Dante bis Diez. Beitrdge zum deutschen Romanistentag in Siegen, 30.9. - 3.10.1985, éd. H.J. Niederehe, B. Schlieben-Lange, Tübingen, 1987, p. 123-133.

Post (V.W.), Les tentatives de réforme orthographique du père Monet, S.J., Amsterdam, 1925.

Richelet

Bray (L.), César Pierre Richelet (1626-1698). Biographie et oeuvre lexicographique, Tübingen, 1986.

Bray (L.), « Notes sur la genèse des dictionnaires portatifs français. L’exemple du Dictionnaire portatif de la langue françoise, extrait du grand dictionnaire de Pierre Richelet, 1756 », dans La lexicographie française du XVIIIe au XXe siècle, éd. B. von Gemmingen, M. Höfler, Paris, 1988, p. 95-112.

Bray (L.), « Notes sur la réception du ‘Dictionnaire françois’ (1680) de Pierre Richelet », dans Lexicographica, 1, 1985, p. 243-251.

Bray (L.), « Richelet’s ‘Dictionnaire françois’ (1680) as a source of ‘La Porte des Sciences’(1682) and Le Roux’s ‘Dictionnaire comique’ (1718) », dans The History of Lexicography, éd. R.R.K. Flartmann, Amsterdam, Philadelphie, 1986, p. 13-21.

Connesson (R.), César-Pierre Richelet (1626-1698) auteur du premier dictionnaire français (1680). Un enfant de Cheminon (Marne), témoin du grand siècle, Nancy, 1985.

Corneri (A.), « Il Dictionnaire di P. Richelet (1680) : un secolo e un autore », dans Società allo specchio. Ideologia nei dizionari francesi, éd. M. Giacomelli Deslex, Turin, 1990, p. 13-52.

Flérelle (G.), Documents inédits sur le protestantisme à Vitry-le-François, 1, 1596-1688, Paris, 1903.

Pitou (S.), « A Battle of Books : Pierre Richelet and Amelot de La Houssaye », dans Modem Language Notes, 68, 1953, p. 105-107.

Pitou (S.), « Richelet’s Attack on Chapelain », dans Modem Language Review, 46, 1951, p. 445-447.

Pitou (S.), « Richelet, Forerunner of Samuel Johnson, and de Lormes », dans Modem Language Notes, 64, 1949, p. 474-476.

Pitou (S.), « The Art of Gentle Lexicography : Perrot d’Ablancourt and Pierre Richelet », ibid., 69, 1954, p. 109-111.

Van Der Wijk (W.), La première édition du Dictionnaire français de Richelet, Dordrecht, 1923.

Zuber (R.), Perrot d’Ablancourt et ses belles infidèles. Traduction et critique de Balzac à Boileau, Paris, 1968.

Furetière

Darmon (J.C.), « Furetière et l’universel », dans Stanford French Review, 14, 1990, p. 15-46.

Döring (U.), Antoine Furetière. Rezeption und Werk, Francfort-sur-le-Main, 1995.

Fennis (J.), « Les sources du vocabulaire maritime dans le Furetière de 1701 », dans La lexicographie française du XVIIIe au XXe siècle, dir. B. von Gemmingen, M. Höfler, Paris, 1988, p. 75-93.

Fischer (H.), Antoine Furetière (1619-1688). Ein firanzosischer Literat des 17. Jahrhunderts, Berlin, 1937.

Gégou (F.), Antoine Furetière abbé de Chalivoy ou la chute d’un immortel, Paris, 1962.

Henri Basnage de Beauval en de Histoire des ouvrages des savans, 1687-1709, dir. H. Bots, Amsterdam, 1976-1984, 3 vol.

Lankhorst (O.S.), Reinier Leers, uitgever en boekverkoper te Rotterdam (1654-1714). Een Europees ‘Libraire’ en zijn fonds, Amsterdam, 1983.

Lebrun (F.), « Turcs, Barbaresques, Musulmans, vus par les Français du XVIIe siècle, d’après le Dictionnaire de Furetière », dans Cahiers de Tunisie, 44, 1991, p. 69-74.

Les contes de Perrault. La contestation et ses limites. Furetière. North American Society for Seventeenth-Century French Literature, Actes de Banff - 1986, dir. M. Bareau, J. Barchilon, D. Stanton, Paris, Seattle, Tübingen, 1987.

Margarito (M.), « L’‘inconfortable encyclopédisme’ del Dictionnaire universel di A. Furetière (lettera A) », dans La lingua francese nel seicento, Bari, Paris, 1989, p. 163-176.

Marmier (J.), « La Fontaine et son ami Furetière », dans Revue d’histoire littéraire de la France, 58, 1958, p. 449-466.

Nagle (J.), « Furetière entre la magistrature et les bénéfices. Autour du livre second du Roman bourgeois », dans XVIIe siècle, 32, 1980, p. 293-305.

Nicolet (M.), « La condition de l’homme de lettres au XVIIe siècle à travers l’œuvre de deux contemporains : Charles Sorel et Antoine Furetière », dans Revue d’histoire littéraire de la France, 63, 1963, p. 369-393.

Quemada (B.), Furetière. Factums contre l’Académie, Paris, 1968 (thèse lettres dact.).

Rey (A.), « Antoine Furetière imagier de la culture classique », dans A. Furetière, Dictionnaire universel Paris, 1978, 1, p. 5-75.

Rey (A.), « Furetière hors du dictionnaire », dans Histoire et grammaire du sens. Hommage à Jean-Claude Chevalier, dir. S. Auroux, S. Delesalle, H. Meschonnic, Paris, 1996, p. 113-123.

Ross (W.W.), « Antoine Furetière’s Dictionnaire universel », dans Notable Encyclopedias of the Seventeenth and Eighteenth Centuries : Nine Predecessors of the Encyclopédie, dir. F.A. Kafker, Oxford, 1981, p. 53-67.

Waquet (J.C.)., « Conjurations, cabales, séditions : pour une analyse politique du Dictionnaire universel de Furetière », dans Vives lettres, 1, 1996, p. 11-32.

L’Académie

Beaulieux (C.), Observations sur l’orthographe de la langue françoise. Transcriptions, commentaire et fac-similé... précédés d’une histoire de la gestation de la première édition du Dictionnaire de l’Académie françoise (1639-1694), Paris, 1951.

Brévot-Dromzée (C.), « Un exercice académique : l’Epistre au Roy dans Le Dictionnaire de l’Académie françoise (1694) », dans XVIIe siècle, 46, 1994, p. 171-177.

Catach (N.), « La publication du Dictionnaire de l’Académie, première et troisième éditions (1694-1740) ou les aléas de notre orthographe », dans Trasmissione dei testi a stampa nel periodo moderno, éd. G. Crapulli, Rome, 1985, p. 125-141.

Catach (N.), « Les dictionnaires de l’Académie française », dans Les bases de dictionnaires anciens. Early Dictionary Databases, éd. T. R. Wooldridge, I. Lancashire, Paris, 1995, p. 143-155.

Collinot (A.), « L’usage des mots, l’institution du sens dans le dictionnaire de l’Académie », dans Les marques d’usage dans les dictionnaires (XVIIe-XVIIIe siècles), dir. M. Glatigny, Lille, 1990, p. 81-88 (Lexique, 9).

Collinot (A.), Mazière (F.), « Une autre lecture du Dictionnaire de l’Académie (1694) : valeur du préconstruit en analyse de discours », dans Parcours linguistiques de discours spécialisés. Colloque en Sorbonne les 23-24-25 septembre 1992, éd. S. Moirand, A. Ali Bouacha, J.C. Beacco, A. Collinot, Berne, 1994, p. 327-335.

Deslex Giacomelli (M.), « Les exemples moralisants dans le Grand dictionnaire de l’Académie françoise (1694) », dans Parcours et rencontres. Mélanges de langue, d’histoire et de littérature françaises offerts à Enea Balmas, éd. P. Carile, G. Dotoli, A.M. Raugei, M. Simonin, L. Zilli, Paris, 1993, p. 863-897.

François (A.), « Les origines italiennes du Dictionnaire de l’Académie française », dans Mélanges d’histoire littéraire et de philologie offerts à M. Bernard Bouvier, Genève, 1920, p. 149-174.

Fumaroli (M.), « La coupole », dans Les lieux de mémoire, dir. P. Nora, 2, La nation, 3, Paris, 1986, p. 321-388.

Fumaroli (M.), « Le cardinal de Richelieu fondateur de l’Académie française », dans Richelieu et le monde de l’esprit, Paris, 1985, p. 217-235.

Höfler (M.), « Das Wörterbuch der Académie française von 1694-1935. Hauptlinien und Seidenpfade eines lexicographisches Monuments », dans Gelehrte Bücher vom Humanismus bis zur Gegenivart, dir. B. Fabian, P. Raabe, Wiesbaden, 1983, p. 51-61.

Le Dictionnaire de l’Académie française et la lexicographie institutionnelle européenne. Actes du colloque international. 17, 18 et 19 novembre 1994, éd. B. Quemada, J. Pruvost, Paris, 1998.

« Les éditions hollandaises du premier dictionnaire de l’Académie française », dans Bibliothèque de l’école des chartes, 57, 1896, p. 512.

Les préfaces du Dictionnaire de l’Académie française, 1694-1992, dir. B. Quemada, Paris, 1997.

« Les premières éditions du dictionnaire de l’Académie française », dans Bibliothèque de l’école des chartes, 49, 1888, p. 577-580.

Mazière (F.), « Le Dictionnaire de l’Académie (1694) : initiation d’une pratique normative », dans La genèse de la norme. Colloque de la société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langages, janvier 1994, Paris, 1995, p. 12-17.

Mazière (F.), « Le Dictionnaire de l’Académie (1694) et la préédition de 1687 », dans Histoire et grammaire du sens. Hommage à Jean-Claude Chevalier, dir. S. Auroux, S. Delesalle, H. Meschonnic, Paris, 1996, p. 124-139.

Mazière (F.), « Un événement linguistique, la définition du nom abstrait dans la première édition du dictionnaire de l’Académie (1694) », dans Les noms abstraits. Histoire et théories. Actes du colloque de Dunkerque (15-18 septembre 1992), éd. N. Flaux, M. Glatigny, D. Sermain, Villeneuve d’Ascq, 1996, p. 161-174.

Merlin (H.), « Langue et souveraineté en France au XVIIe siècle. La production autonome d’un corps de langage », Annales. Histoire, Sciences sociales, 49, 1994, p. 369-394.

Pinchon (J.), « Description d’un micro-système dans le Dictionnaire de l’Académie (1694) », dans Cahiers de lexicologie, 1987, no 50, p. 201-208.

Seguin (J.P.), « Le mot ‘libertin’ dans le dictionnaire de l’Académie, ou comment une société manipule son lexique », dans Français moderne, 49, 1981, p. 193-205.

Soriano (M.), La brosse à reluire sous Louis XIV. L’« épître au roi » de Perrault annotée par Racine et Boileau, Fasano, Paris, 1989.

Viala (A.), « Académismes », dans Ordre et contestation au temps des classiques, éd. R. Duchêne, P. Ronzeaud, Paris, Seattle, Tübingen, 1992, 2, p. 249-257.

Wooldridge (T.R.), « La base lexicographique du Dictionnaire de l’Académie française (1694-1992) : quelques mesures », dans Les bases de dictionnaires anciens.

Early Dictionary Databases, éd. T.R. Wooldridge, I. Lancashire, Paris, 1995, p. 157-164.

Trévoux

Branca-Rosoff (S.), « Deux éditions du Trévoux, 1732 et 1771 : des dictionnaires jésuites », dans Les marques d’usage dans les dictionnaires (XVIIe-XVIIIe siècles), dir. M. Glatigny, Lille 1990, p. 113-128 (Lexique, 9).

Le Guern (M.), « Le ‘Dictionnaire’ de Trévoux (1704) », dans Cahiers de l’association internationale des études françaises, 1983, p. 51-68.

Miller (A.), « The last edition of the Dictionnaire de Trévoux· », dans Notable Encyclopedias of the Late Eighteenth Century : Eleven Successors of the Encyclopédie, dir. F.A. Kafker, Oxford, 1994, p. 5-50.

Morin (R.), « Diderot, l’Encyclopédie et le Dictionnaire de Trévoux », dans Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, 1989, no 7, p. 71-122.

Pérol (L.), « Le peuple, vu par le Dictionnaire de Trévoux et l’Encyclopédie », dans Revue française d’histoire du livre, 69, 1990, p. 139-160.

Ronsin (A.), « Les éditions nancéiennes du Dictionnaire de Trévoux au XVIIIe siècle », dans Pays lorrain, 41, I960, p. 151-164.

Teysseire (D.), Pédiatrie des Lumières. Maladie et soins des enfants dans l’Encyclopédie et le Dictionnaire de Trévoux, Paris, 1982.

Weil (F.), « Les libraires parisiens et le dictionnaire de Trévoux », dans Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, 1991, no 10, p. 155-158.

Wionnet (C.), « Les termes de l’herméneutique médiévale dans le Dictionnaire universel françois et latin dit de Trévoux », dans Encyclopédies et dictionnaires français (problèmes de norme(s) et de nomenclature), Aix-en-Provence, 1993, p. 87-97.

Féraud

Autour de Féraud. La lexicographie en France de 1762 à 1835, Paris, 1986.

Branca-Rosoff (S.), « La construction de la norme lexicographique à la fin du XVIIIe siècle : Féraud le médiateur », dans La genèse de la norme. Colloque de la société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage, janvier 1994, éd. F. Mazière, Paris, 1996, p. 34-46.

Caron (P.), Dagenais (L.), Gonfroy (G.), « Le dictionnaire critique de l’abbé Féraud (1787) », dans Les bases de dictionnaires anciens. Early Dictionary Databases, éd. T.R. Wooldridge, I. Lancashire, Paris, 1995, p. 173-182.

Caron (P.), Wooldridge (T.R.), « Préface », dans J.F. Féraud, Dictionnaire critique de la langue française. Reproduction fac-similé, Tübingen, 1994, 1, p. VII-XXXVII.

Etudes critiques sur Féraud lexicographe, 1, Paris, 1987.

Gemmingen (B. von), « Le Dictionnaire critique de l’abbé Féraud. Essai d’une description systématique », dans La lexicographie française du XVIIIe au XXe siècle, éd. B. von Gemmingen, M. Höfler, Paris, 1988, p. 113-1.31.

Martin-Berthet (F.), « Les citations anonymes dans le Dictionnaire critique de Féraud (1787) », dans Langue française, 1995, no 106, p. 55-67.

Stefanini (J.), Un provençaliste marseillais. L’abbé Féraud (1725-1807), Aix-en-Provence, 1969.

La diffusion des dictionnaires

Histoire de l’édition française, 2, Le livre triomphant, 1660-1830, dir. H.-J. Martin, R. Chartier, Paris, 1984.

Marion (M.), Recherches sur les bibliothèques privées à Paris au milieu du XVIIIe siècle (1750-1759), Paris, 1978.

Martin (H.-J.), Livre, pouvoir et société à Paris au XVIIe siècle (1598-1701), Genève, 1969, 2 vol.

Mornet (D.), « Les enseignements des bibliothèques privées, 1750-1780 », dans Revue d’histoire littéraire de la France, 17, 1910, p. 449-496.

Quéniart (J.), Culture et société urbaine dans la France de l’Ouest au XVIIIe siècle, Paris, 1978.

2. Conjurations, conspirations, cabales, complots

Briggs (R.), « Noble Conspiracy and Revolt in France, 1610-1660 », dans Seventeenth Century French Studies, 12, 1990, p. 158-176.

Cano de Gardoqui (J.L.), Tensiones hispanofrancesas en el siglo XVII. « La Conspiracion de Biron » (1602), Valladolid, 1970.

Chevallier (R), Louis XIII roi cornélien, Paris, 1979.

Cocula (A.M.), « Les trois dimensions de la conspiration de Biron », dans Les lettres au temps de Henri IV, Pau, 1989, p. 341-358.

Complots et conjurations dans l’Europe moderne. Actes du colloque international organisé par l’Ecole française de Rome... Rome, 30 septembre - 2 octobre 1993, dir. Y.M. Bercé, E. Fasano Guarini, Rome, 1996.

« Conjurations et coups d’Etat dans la France de l’âge classique », dans Vives lettres, 1, 1996, p. 7-130.

Constant (J.-M.), Les conjurateurs. Le premier libéralisme politique sous Richelieu, Paris, 1987.

Dethan (G.), Gaston d’Orléans. Conspirateur et prince charmant, Paris, 1959.

Duccini (H.), Concini. Grandeur et misère du favori de Marie de Médicis, Paris, 1991.

Dufour (A.), « La Paix de Lyon et la conjuration de Biron », dans Journal des Savants, 1965, p. 428-455.

Ford (F.L.), Le meurtre politique. Du tyrannicide au terrorisme, Paris, 1990 (édit, orig. : Cambridge, Mass., 1985).

Hennequin (J.), « Les conjurations sous Henri IV et Louis XIII d’après les mémorialistes », dans La cour au miroir des mémorialistes, 1530-1682, dir. N. Hepp, Paris, 1991, p. 89-93.

Jones (C.), « The Organization of Conspiracy and Revolt in the Mémoires of the Cardinal de Retz », dans European Studies Review, 11, 1981, p. 125-150.

Jouanna (A.), Le devoir de révolte. La noblesse française et la gestation de l’Etat moderne, 1559-1661, Paris, 1989.

Kaplan (S.), Le complot de famine : histoire d’une rumeur au XVIIIe siècle, Paris, 1982.

La Penna (A.), « Brevi note sul tema della congiura nella storiografia moderna », dans id., Sallustio e la ‘rivoluzione’ romana, Milan, 1968, p. 432-452.

Le Roy Ladurie (E.), dans Annuaire du Collège de France, 76, 1976, p. 617-635.

Malettke (K.), « Complots et conspirations contre Louis XIV dans la deuxième moitié du XVIIe siècle », dans XVIIe siècle, 47, 1995, p. 113-133.

Malettke (K.), Opposition und Konspiration unter Ludwig XIV. Studien zu Kritik und Widerstand gegen System und Politik des französiscben Konigs während der ersten Hälfte seiner persönlichen Regierung, Gottingen, 1976.

Mongrédien (C.), 10 novembre 1630. La journée des Dupes, Paris, 1961.

Naef (H.), « La conjuration d’Amboise et Genève », dans Mémoires et Documents publiés par la Société d’Histoire et d’Archéologie de Genève, 32, 1912-1922, p. 325-730.

Oexle (O.G.), « Conjuratio et ‘Ghilde’ dans l’Antiquité et dans le Haut Moyen Age. Remarques sur la continuité des formes de la vie sociale », dans Francia, 10, 1982, p. 1-19.

Prodi (P), Il sacramento del potere. Il giuramento politico nella storia costituzionale dell’Occidente, Bologne, 1992.

Romier (L.), La conjuration d’Amboise, Paris, 1923.

Smedley-Weill (A.), « Un conspirateur au temps de Louis XIV, le chevalier de Rohan », dans L’Etat classique. Regards sur la pensée politique de la France dans la seconde moitié du XVIIe siècle, dir. H. Méchoulan, J. Cornette, Paris, 1996, p. 373-385.

Vaissière (P. de), Conjuration de Cinq-Mars, Paris, 1928.

Woodbridge (J.D.), « La conspiration du prince de Conti (1755-1757) », dans XVIIIe siècle, 17, 1985, p. 97-109.

Woodbridge (J.D.), Revolt in Prerevolutionary France : the Prince de Conti’s Conspiracy against Louis XV, 1755-1757, Baltimore, 1995.

3. Politique

Albertini (R. von), Das politische Denken in Frankreich zur Zeit Richelieus, Marbourg, 1951.

Aristotelismo politico e ragion du Stato. Atti del convegno internazionale di Torino, éd. A.E. Baldini, Florence, 1995.

Barbey (J.). Etre roi. Le roi et son gouvernement en France de Clovis à Louis XVI, Paris, 1992.

Battista (A.M.), Alle origini del pensiero politico libertino. Montaigne et Charron, Milan, 1966.

Battista (A.M.), « Come giudicano la ‘politica’ libertini e moralisti nella Francia del Seicento », dans Il libertinismo in Europa, dir. S. Bertelli, Milan, Naples, 1980, p. 25-80.

Battista (A.M.), « Morale ‘privée’ et utilitarisme politique en France au XVIIe siècle », dans Staatsràson. Studien zur Geschichte eines politischen Begriffs, éd. R. Schnur, Berlin, 1975, p. 87-119.

Battista (A.M.), « Nuove riflessioni su ‘Montaigne politico’ », dans Studi politici in onore di Luigi Firpo, éd. S. Rota Ghibaudi, F. Barcia, Milan, 1, 1990, p. 801-848.

Battista (A.M.), « Psicologia e politica nella cultura eterodossa francese del seicento », dans Ricerche su letteratura libertina e letteratura clandestina nel seicento, Florence, 1981, p. 321-351.

Belin (C), L’œuvre de Pierre Charron, 1541-1603. Littérature et théologie de Montaigne à Port-Royal, Paris, 1995.

Bireley (R.), The Counter-Reformation Prince : Antimachiavellianism and Catholic Statecraft in Early Modem Europe, Chapel Hill, 1991.

Bontems (C), « L’Institution du prince de Guillaume Budé », dans C. Bontems, L.-P. Raybaud, J.-P. Brancourt, Le prince dans la France des XVIe et XVIIe siècles, Paris, 1965, p. 1-143.

Church (W.F.), Constitutional Thought in Sixteenth Century France : A Study in the Evolution of Ideas, Cambridge (Mass.), 1941.

Church (W.F.), Richelieu and Reason of State, Princeton, 1972.

Comparato (V.I.), Cardin Le Bret. « Royauté » et « ordre » nel pensiero di un consigliere del’600, Florence, 1969.

Copenhaver (B.P.), Schmitt (C.), Renaissance Philosophy, Oxford, 1992.

Courtine (J.-F.), « Théologie morale et conception politique chez Suarez », dans Les jésuites à l’âge baroque (1540-1640), dir. L. Giard, L. de Vaucelles, Grenoble, 1996, p. 261-278.

Descimon (R.), « La royauté française entre féodalité et sacerdoce. Roi seigneur ou roi magistrat ? », dans Revue de synthèse, 112, 1991, p. 455-473.

Franklin (J.H.), Jean Bodin and the Rise of Absolutist Theory, Cambridge (Mass.), 1973.

Fumaroli (M.), Grivel (M.), Devises pour les tapisseries du roi, Paris, 1988.

Gaudemet (J.), Institutions de l’antiquité, Paris, 1982.

Handbuch politisch-sozialer Grundbegriffe in Frankreich, 1680-1820, dir. R. Reichardt, E. Schmitt, Munich, 1985—>.

Hellegouarc’h (J.), Le vocabulaire latin des relations et des partis politiques sous la République, Paris, 1972.

Jean Bodin. Nature, histoire, droit et politique, dir. Y.C. Zarka, Paris, 1996.

Juste Lipse (1547-1606) et son temps. Actes du colloque de Strasbourg, 1994, éd. C. Mouchel, Paris, 1996.

Keohane (N.), Philosophy and the State in France : The Renaissance to the Enlightenment, Princeton, 1980.

Krynen (J.), L’empire du roi. Idées et croyances politiques en France, XIIIe-XVe siècle, Paris, 1993.

Lagrée (J.), Juste Lipse et la restauration du stoïcisme, Paris, 1994.

L’Etat baroque. Regards sur la pensée politique de la France du premier XVIIe siècle, dir. H. Méchoulan, Paris, 1985.

L’Etat classique. Regards sur la pensée politique de la France dans la seconde moitié du XVIIe siècle, dir. H. Méchoulan, J. Cornette, Paris, 1996.

Lacour-Gayet (G.), L’éducation politique de Louis XIV, Paris, 1898.

La raison d’Etat : politique et rationalité, dir. C. Lazzeri, D. Reynié, Paris, 1992.

Lazzeri (C.), « Introduction », dans H. de Rohan, De l’intérêt des princes et des Etats de la Chrétienté, Paris, 1995, p. 1-156.

Lecoq (A.-M.), François Ier imaginaire. Symbolique et politique à l’aube de la Renaissance française, Paris, 1987.

Le pouvoir de la raison d’Etat, dir. C. Lazzeri, D. Reynié, Paris, 1992.

Lloyd (H.A.), « The Political Thought of Charles Loyseau (1564-1627) », dans European Studies Review, 11, 1981, p. 53-82.

Mager (W.), « Res publica chez les juristes, théologiens et philosophes à la fin du Moyen Age : sur l’élaboration d’une notion-clé de la théorie politique moderne », dans Théologie et droit dans la science politique de l’Etat moderne, Rome, 1991, p. 229-239.

Michel (A.), Histoire des doctrines politiques à Rome, Paris, 1984.

Modelli nella storia del pensiero politico, 1, dir. V.I. Comparato, Florence, 1987.

Napoli (R), « ‘Police’ : la conceptualisation d’un modèle juridico-politique sous l’Ancien Régime », dans Droits. Revue française de théorie juridique, 1994, no 20, p. 183-196, et 1995, no 21, p. 151-160.

Oestreich (G.), Antiker Geist und Moderner Staat bei Justus Lipsius (1547-1606). Der Neustoizismus alspolitische Bewegung, Gottingen, 1989.

Pintard (R.), Le libertinage érudit dans la première moitié du XVIIe siècle, Paris, Genève, 1983 (édit. orig. : 1943).

Pocock (J.G.), Virtue, Commerce and History : Essays on Political Thought and History, Chiefly in the Eighteenth Century, Cambridge, 1985.

Raison et déraison d’Etat. Théoriciens et théories de la raison d’Etat aux XVIe et XVIIe siècles, dir. Y.C. Zarka, Paris, 1994.

Sbriccoli (M.), Crimen lesae majestatis. Il problema del reato politico alle soglie della scienza penalistica moderna, Milan, 1974.

Senellart (M.), Les arts de gouverner. Du regimen médiéval au concept de gouvernement, Paris, 1995.

Skinner (Q.), The Foundations of Modem Political Thought, Cambridge, 1978, 2 vol.

Sutcliffe (F.E.), Guez de Balzac et son temps. Littérature et politique, Paris, 1959.

Taranto (D.), Pirronismo ed assolutismo nella Francia del ‘600. Studi sul pensiero politico dello scetticismo da Montaigne a Bayle (1580-1697), Milano, 1994.

Tenenti (A.), Stato : un’idea, una logica, dal comune italiano all’assolutismo francese, Bologne, 1987.

The Cambridge History of Medieval Political Thought, c. 350 - c. 1450, dir. J.H. Burns, Cambridge, 1988.

The Cambridge History of Political Thought, 1450-1700, dir. J.H. Burns, Cambridge, 1991.

The Languages of Political Theory in Early Modern Europe, dir. A. Pagden, Cambridge, 1987.

Thuau (E.), Raison d’Etat et pensée politique en France à l’époque de Richelieu, Paris, 1966.

Truchet (J.), Politique de Bossuet, Paris, 1966.

Tuck (R.), Philosophy and Government, 1572-1651, Cambridge, 1993.

Viroli (M.), From Politics to Reason of State : The Acquisition and Transformation of the Language of Politics, 1250-1600, Cambridge, 1992.

Zoberman (P.), Les panégyriques du roi prononcés dans l’Académie française, Paris, 1991.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search