Version classiqueVersion mobile

Recherches croisées Aragon - Elsa Triolet, n°12

 | 
Corinne Grenouillet

Aragon George Besson. Correspondance inédite

Le Fonds George Besson du musée des Beaux-Arts de Besançon

Marie-Claire Waille

Texte intégral

1Le fonds George Besson a été donné au Musée des Beaux-Arts de Besançon en 2002 par Jacqueline Besson et mis en dépôt à la Bibliothèque municipale de Besançon.

2George Besson (1882-1971), né à Saint-Claude dans le Jura, critique d’art, photographe, éditeur et collectionneur, avait rassemblé avec sa première femme Adèle une collection importante d’œuvres d’art du XXe siècle qu’il donne en 1963 pour sa plus grande partie (350 peintures, sculptures, dessins et gravures) à la Direction des musées de France qui les dépose au Musée des Beaux-Arts de Besançon en 1964. Après la disparition d’Adèle en 1964, George Besson épouse Jacqueline Bret-André, fille adoptive du peintre Albert André et peintre elle-même. Après le décès de son mari, elle s’occupe du classement des archives volumineuses que celui-ci a laissées et en fait la donation au Musée de Besançon, dans la continuité de la première donation, afin de pérenniser l’action de George Besson en assurant la conservation dans une même ville de la collection et des archives. Le dépôt à la Bibliothèque de l’ensemble de ces documents permet d’en assurer l’inventaire et un accès garanti aux chercheurs.

 

3Le fonds Besson en dépôt à la Bibliothèque comprend donc la correspondance reçue par George Besson entre les années 1920 et 1971 (1500 lettres – il s’agit de la partie la plus importante de la donation), les archives (brouillons et cahiers manuscrits, argus de presse, papiers personnels et officiels…), des photographies, ainsi que les ouvrages écrits et préfacés par George Besson.

4Dans la correspondance, complètement inventoriée et à la disposition des chercheurs, les artistes et notamment les peintres sont les mieux représentés : une centaine de lettres de Paul Signac dont certaines sont aquarellées, plus de 90 de Matisse sur la période 1918-1953, plus de 70 de Pierre Bonnard (période 1911-1945), 118 de François Desnoyer. On trouve les noms de Bernard Lorjou, Yvonne Mottet, Albert et Marcelle Marquet, Régis Gignoux, André Lhote, Maurice Denis, Raoul Dufy, Francis Jourdain, Marcel Gromaire… George Besson a également reçu des lettres d’écrivains (Paul Léautaud, Marguerite Audoux, Félix Fénéon, Henri Bourillon dit Pierre Hamp), de critiques ou historiens d’art (Élie Faure ; Marius Mermillon dont la dizaine de lettres est accompagnée de 90 gouaches de très petit format, parfois 2 cm sur 4). Certains des noms les plus prestigieux de l’art et de la littérature du début du XXe siècle ne sont représentés que par quelques lettres, comme Aragon (8 lettres), Colette, Monet, Éluard, Renoir, Dora Maar, Rodin, Romain Rolland, Maeterlinck, Vallotton…

Auteur

Bibliothèque municipale, Besançon

© Presses universitaires de Strasbourg, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search