Version classiqueVersion mobile

Théâtre et Métathéâtre dans l’œuvre de Luis Riaza

 | 
Carole Egger

Annexes

Annexe 5. Représentations

Texte intégral

Représentations en Espagne

1Los Muñecos, pièce inédite, a été créée au festival National de Sitges en 1968 par le Teatro Universitario de Murcia, dirigé par César Oliva.

2Los Jaulas, également inédite, fut également créée au festival National de Sitges en 1970 par le groupe « Jocs de la sorra », de Barcelone, dirigé par Santiago Sants.

3Los Círculos fut mise en scène à Madrid en 1973 par le groupe des éditions « Aguilar », dirigé par Maruja López.

4La pièce fut également représentée au festival National de Sitges en 1974 dans une mise en scène du groupe « Tabanque » de Seville, dirigé por Jesús Arbide.

5L’œuvre collective El Fernando fut créée au festival de Sitges en 1972 par César Oliva et le le Teatro Universitario de Murcia.

6Representación de Don Juan Tenorio por el carro de las meretrices ambulantes fut représentée par le groupe « La Cazuela » de Alcoy.

7Drama de la dama que lava entre las blancas llamas a été représentée en 1975 par le “Teatro Teleclub” de Nerja dirigé par María Victoria Parrilla.

8Los perros fut mise en scène en 1981 par la compagnie « Lazarillo » de Valdepeñas dirigée par Rafael Zarate.

9El desván de los machos y el sótano de las hembras fit l’objet d’une création au festival de Sitges en 1973. C’est le groupe du Casino de Seville dirigé par José Luis Coronilla qui signa la mise en scène.

10Elle fut également montée par Juan Antonio Quintana et « El Corral de Comedias » de Valladolid en 1975 puis le spectacle partit en tournée dans plusieurs villes d’Espagne.

11Le groupe « Ditirambo », de Madrid, dirigé par Luis Vera, en fit une nouvelle mise en scène en 1978 qui tourna également dans toute l’Espagne.

12El palacio de los monos fut créée au Festival International de Sitges en 1978 par le groupe « El lebrel blanco », de Pamplona, dirigé por Valentín Redín.

13Retrato de dama con perrito fut créée à Vigo en 1976 par un groupe de théâtre indépendant “La picota” dirigé par Julio Lago.

14Le groupe « Teatro cero » de Alcazar de San Juan, dirigé par Angel G. de la Aleja monta la pièce en 1977 et l’amena en tournée dans plusieurs villes espagnoles.

15En 1978 dans la ville de Tafalla en Navarre, c’est le groupe de théâtre “Gabalzeca” dirigé par Jesús Cabarbayer Marquiegui qui signa la mise en scène.

16La pièce fut représentée en 1979 au Centre Dramatique National de Madrid, dans une mise en scène de Miguel Narros.

17À Murcia, c’est le “Teatro El Matadero” dirigé por Juan Antonio Aliaga qui la monta en 1980.

18Elle fut également representée dans de nombreuses villes espagnoles par le groupe « Adokín » de Córdoba durant l’année 1990.

19Enfin, la pièce tourna aussi dans différentes villes d’Espagne en 1991 avec la compagnie théâtrale de l’Université de Cádiz dirigée par Eduardo Valiente.

20Medea es un buen chico fut mise en scène à Madrid en 1984 par le “Centro Nacional de Nuevas Tendencias” dirigé par Luis Vera.

21Retrato de niño muerto fut également créée à Madrid en 1984. par le groupe de théâtre « Musarañas » dirigé par Luis Vera.

22Antigona…¡Cerda! fut présentée pour la première fois à Fuengirola, (Málaga) en 1978 dans une mise en scène de Manuel España.

23Elle fut ensuite representée à Jaen en 1987 par le groupe « Empatía », dirigé por Vicente Ruiz Raigal.

24Epílogo fut mise en scène en 1978 par le groupe « Teatro cero », de Alcazar de San Juan, dirigé par Angel G. de la Aleja, et le spectacle partit ensuite en tournée dans plusieurs villes d’Espagne.

25El Buque fut créée à Valladolid en 1989 dans une mise en scène de Fernando Urdiales.

26Los Edipos o ese maldito hedor fut représentée à Madrid en 1994 dans une mise en scène de Teodoro López Lara.

27Danzón de perras fut créée à Málaga dans une mise en scène de Luis Vera en 1995.

28Mazurka fut présentée à la Télévision Espagnole lors d’un cycle “Teatro Breve” consacré aux auteurs espagnols contemporains.

29Enfin La Emperatriz de los helados, Calcetines, máscaras, pelucas y paraguas et Dioses, reyes, perros y estampas ont chacune fait l’objet d’une lecture publique, les deux premières à Madrid, la troisième à Málaga et à Córdoba.

Représentations hors d’Espagne

30La mise en scène de Los Círculos de Maruja López a tournée dans différentes villes du Maroc en 1974.

31Representación de Don Juan Tenorio por el carro de las meretrices ambulantes fut montée à Petare au Venezuela en 1972 par la compagnie César Rengifo.

32El Desván de los machos y El Sótano de las hembras partit en tournée dans l’Est des Etats-Unis en 1977 avec le groupe de théâtre indépendant « Corral de Comedias » dirigé par Juan Antonio Quintana.

33Le groupe Ditirambo, dirigé par Luis Vera tourna en Californie puis dans le Centre et l’Est des Etats-Unis durant l’année 1979.

34La pièce fut également représentée à Santiago du Chili par la compagnie « Teatro Cámara Negra » dirigée par Edmundo Villaroel en 1985.

35Retrato de Dama con perrito fut représentée à Caracas au Venezuela dans une mise en scène de Armando Gotta en 1982.

36La pièce fut présentée en version française en 1985 à Lille par la compagnie Martine Cendre.

37Elle fut également montée en 1986 au Festival International de Manizales en Colombie par le « Teatro de la Facultad de Antioquia » dans une mise en scène de Gilberto Martínez.

38Toujours en 1986, elle fut représentée à Sofia en version bulgare dans une mise en scène de Nicolai Gerguiev.

39Elle fut jouée à Lyon en France en 1991, en version espagnole, par le groupe Adokín de Córdoba.

40Mazurka, en version française fut représentée en 1987 à Saint Louis en Alsace dans une mise en scène de Françoise Lhemann.

41Dans la version allemande de Silvia Wessang la pièce fut représentée à Basilea en Suisse en 1993 dans une mise en scène de Otto Edelman.

42Epílogo fut représentée à Macon (France) en 1990 en version espagnole par la compagnie « Teatro Cero » dirigée par Ángel González de la Aleja.

43Medea es un buen chico, dans la version portugaise de José Carlos González fut représentée à Lisbonne en 1992 dans une mise en scène de Fernanda Lapa.

44Dans la version française de Ángeles Muñoz, la pièce fut montée à Bruxelles par Elvire Brison en 1994.

45Enfin, dans la version brésilienne de Vadim Nikitin, elle fut représentée à Sao Paulo dans une mise en scène de Marco Antonio Braz en juin 1999.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search