Version classiqueVersion mobile

Télécomédie

 | 
Leo Maslíah

Bibliographie

Texte intégral

1. Œuvres de Léo Maslíah

1.1. Leo Maslíah : œuvre théâtrale

Remarques préliminaires

L’œuvre à proprement parler théâtrale de Leo Maslíah a été publiée dans quatre recueils : Tres obras de teatro (Trois pièces) (TODT), Ediciones de Uno/Yoea, Montevideo, 1987 ; No juegues con fuego porque lo podés apagar (y otras piezas) (Ne joue pas avec le feu car tu peux l’éteindre (et autres pièces)), Ediciones de la Flor, Buenos Aires, 1998 (2a éd. : 2006) (NJCF) ; Telecomedia y otras teatreces (Télécomédie et autres théâtreries), Ediciones de la Flor, Buenos Aires, 2001 (TOT) ; et Tres idiotas en busca de una imbécil (Trois idiots à la recherche d’une imbécile), Ediciones de la Flor, Buenos Aires, 2006 (TIBI).

Maslíah propose dans TIBI une classification de ses pièces en deux catégories : « pièces courtes » et « sketches ». Pour notre part, nous optons pour une classification plus précise qui prend en compte plusieurs paramètres tels que la longueur, la structure ou le nombre de personnages sur scène. Nous citons les pièces théâtrales dans l’ordre de leur première représentation et les œuvres radiophoniques et télévisuelles selon la date du premier enregistrement. Nous indiquons, le cas échéant, l’édition en employant les sigles indiqués plus haut (TODT, NJCF, TOT et TIBI). Enfin, les traductions des titres sont de nous.

 

Certificaciones médicas (Attestations médicales, pièce courte en un acte), Théâtre de quartier La Tierrita, Montevideo, 1982, mise en scène de l’auteur, TIBI, p. 115-128.

Mar de fondo (Mer agitée, pièce courte en un acte), Théâtre de quartier La Tierrita, Montevideo, 1982, mise en scène de l’auteur, TIBI, p. 129-149.

El dúo (Le duo, petit dialogue théâtral), Teatro del Anglo, Montevideo, 1984. Pièce jouée par Leo Maslíah et Jorge Lazaroff dans le cadre du spectacle « Irrestricto », TIBI, p. 175-180.

La garganta reseca (La gorge desséchée, petit dialogue théâtral). Pièce jouée par Leo Maslíah et Jorge Lazaroff dans le cadre du spectacle « Irrestricto », Teatro del Anglo, Montevideo, 1984, TIBI, p. 240-241.

Negociación artística (Négociation artistique, petit dialogue théâtral). Pièce jouée par Leo Maslíah et Jorge Lazaroff dans le cadre du spectacle « Irrestricto », TIBI, p. 242-243.

Dificultades en la literatura (Difficultés dans la littérature, dialogue théâtral), dit par Leo Maslíah et Ani Grunwald dans le programme radiophonique « Los minutos de Leo Maslíah », Radio Belgrano de Buenos Aires, 1984, TIBI, p. 189-193.

El zapato indómito (La chaussure indomptable, pièce en un acte), Théâtre El Vitral, Buenos Aires, 1986, mise en scène d’Osmar Pereyra, TIBI, p. 65-95 [publié initialement dans TODT, p. 65].

Democracia en el bar (Démocratie au bistrot, pièce en un acte), Teatro del Anglo, Montevideo, 1986, mise en scène de l’auteur, NJCP, p. 100-142 [publiée initialement en TODT, p. 35-64 ; également publiée dans la Revue théâtrale Conjunto de Casa de las Américas (Cuba), no 82, 1990, p. 71-107. Il existe de cette pièce une traduction inédite faite par Olivier Noël].

La visita (La visite, pièce en un acte), Teatro La Gaviota, Montevideo, 1988, dans le cadre du spectacle « El último sándwiche caliente » (« Le dernier croque-monsieur »), mise en scène de l’auteur, TIBI, p. 96-114.

Conversación con relevos (Relais conversationnel, pièce courte en un acte), Teatro La Gaviota, Montevideo, 1988, dans le cadre du spectacle « El último sándwiche caliente » (« Le dernier croque-monsieur »), mise en scène de l’auteur, TIBI, p. 181-188.

Conversación entre uno que volvió de Europa y uno que lo fue a esperar al aeropuerto (Conversation entre un homme qui est revenu d’Europe et un homme qui est allé l’attendre à l’aéroport, petit dialogue théâtral), Teatro La Gaviota, Montevideo, 1988, dans le cadre du spectacle « El último sándwiche caliente » (« Le dernier croque-monsieur »), mise en scène de l’auteur, TIBI, p. 204-211.

Mensaje presidencial (Message présidentiel, pièce courte en un acte), Teatro La Gaviota, Montevideo, 1988, dans le cadre du spectacle « El último sándwiche caliente » (« Le dernier croque-monsieur »), mise en scène de l’auteur, TIBI, p. 165-172.

Un tipo bien (Un brave type, pièce courte en un acte), Teatro La Gaviota, Montevideo, 1988, dans le cadre du spectacle “El último sándwiche caliente” (« Le dernier croque-monsieur »), mise en scène de l’auteur, TIBI, p. 234-239.

Desabastecimiento (Pénurie, petit dialogue théâtral), Teatro La Gaviota, Montevideo, 1988, dans le cadre du spectacle “El último sándwiche caliente” (« Le dernier croque-monsieur »), mise en scène de l’auteur, TIBI, p. 194.

Partida de póker entre Fernández y Portela (Jeu de poker entre Fernandez et Portela, dialogue théâtral), joué par Leo Maslíah et Jorge Lazaroff et enregistré dans un essai télévisuel par Eduardo Walger, Buenos Aires, 1988, TIBI, p. 195-203.

Problema de tiempo (Problème de temps, petit dialogue théâtral), Teatro Circular de Montevideo, 1989. Pièce jouée par Leo Maslíah et Liese Lange, TIBI, p. 248-250. [enrégistrée dans Leo Maslíah en el Teatro Circular con Liese Lange, disque et cassette, Orfeo, Montevideo, 1989].

Juegos de salón (Jeux de société, pièce en un acte et 12 scènes), Teatro La Gaviota, Montevideo, 1990, mise en scène par Rosario Reyes, NJCF, p. 10-54.

Diálogo sobre cine (Dialogue sur le cinéma, petit dialogue théâtral), Théâtres El Galpón et Alianza Francesa, Montevideo, 1991, pièce jouée par Leo Maslíah et Sylvia Roig, TIBI, p. 244-247.

Reportaje 1 (Interview 1, petit dialogue théâtral), Montevideo/Buenos Aires, 1991. Pièce jouée par Leo Maslíah (interviewer) et Sylvia Roig ou Alina Gandini (interviewée), TIBI, p. 251-253.

El ama de llaves (La gouvernante, pièce en un acte et 15 scènes), Café Laberinto, Montevideo NJCF, 1992, p. 56-97 et TODT p. 7-34 [pièce écrite en 1984. Il existe de cette pièce une traduction inédite faite par Olivier Noël].

Cinco personas dicen quiénes son (Cinq personnes disent qui elles sont, pièce en un acte), Espacio Sérgio Puerto, Rio de Janeiro, 1992 [version portugaise sous le titre Cinco personagens Cada Cual Fala de si ; la pièce a été écrite vers 1985]. Mise en scène de Dudu Sandroni, TIBI, p. 150-164.

No juegues con fuego porque lo podés apagar (Ne joue pas avec le feu car tu risques de l’éteindre, pièce en un acte et 20 scènes), Teatro del Anglo, Montevideo, 1993, mise en scène de l’auteur [qui joue également le rôle de l’un des 8 personnages], NJCF, p. 143-191 et TODT.

Manuelita vs Ninja (Manuelita la tortue versus Les Tortues Ninja, dialogue théâtral), Teatro Circular, Montevideo, 1993. Mise en scène de l’auteur, dans le cadre du spectacle “Tortugas” (“Tortues”) de Leo Maslíah, Alejandro Büsch et Sylvia Roig, TIBI, p. 225-233.

Librería comercial (Librairie commerciale, pièce courte en un acte), Café Laberinto, Montevideo, 1994, jouée et mise en scène par Alejandro Büsch, Sylvia Roig et Ernesto Depauli, TIBI, p. 214-224.

Chanel No 5 (pièce en un acte et 49 scènes), Théâtre El Galpón, Montevideo, 1996, mise en scène de l’auteur, TOT, p. 182-239.

Tres idiotas en busca de una imbécil (Trois idiots à la recherche d’une imbécile, pièce en un acte et 19 scènes), Teatro El Galpón, Montevideo, 1997, mise en scène de l’auteur [qui joue également un des quatre personnages], TIBI, p. 10-61.

El país sin nombre (Le pays sans nom, petit dialogue théâtral), TIBI, p. 212-213. [Ce texte apparaît sous la forme d’un discours rapporté dans le roman Líneas (Lignes, Ediciones de La Flor, Buenos Aires, 1999, note 27, p. 166-167). Il a été enregistré dans une version condensée dans le disque de Leo Maslíah Textualmente 3 : el neoliberalismo y otros desfalcos (Textuellement 3 : le néo-libéralisme et autres détournements de fonds), Perro Andaluz/EPSA Music, Montevideo, 2004.]

Telecomedia (Télécomédie, pièce en un acte et 60 scènes), Montevideo, 2000, TOT, p. 10-120 [pièce non représentée à ce jour].

Bulimia (Boulimie, pièce en un acte et 36 scènes), Théâtre AGADU, Montevideo, 2000, mise en scène de l’auteur, TOT, p. 10-120.

Entrevista (Interview, dialogue théâtral), enregistré dans le CD Textualmente 2 (Textuellement 2) sous le titre « Contacto radiofónico » (« Contact radiophonique »), Perro Andaluz, EPSA Music, Montevideo, 2002, TUBI, p. 254-261.

El último dictador y la primera dama (Le dernier dictateur et la première dame, pièce en un acte), Café Vaca Profana, Buenos Aires, 2006, mise en scène de l’auteur [non publiée].

1.2. Autres textes de Leo Maslíah

Remarque préliminaire

La question de la délimitation générique de l’œuvre de Maslíah est complexe, et la limite entre pièces théâtrales, monologues, chansons, nouvelles ou textes écrits pour être lus est parfois ténue. Voilà pourquoi nous incluons dans cette section une série de textes qui ne sont pas à proprement parler des pièces de théâtre, mais qui ont, pour certains, une dimension théâtrale et qui, pour d’autres, proposent une réflexion sur le théâtre.

 

Crimen y castigo (Crime et châtiment, récit), dans El animal que todos llevamos dentro (L’animal que nous portons tous à l’intérieur de nous-mêmes), Ediciones de la Flor, Buenos Aires, 1992, p. 75-85.

Entrevista modelo (Interview modèle, dialogue), dans Carta a un escritor latinoamericano y otros insultos (Lettre à un écrivain latino-américain et autres insultes), Ediciones de la Flor, Buenos Aires, 2000, p. 87-88.

Tanda (Espace publicitaire, 17 petits textes pour être lus), dans Carta a un escritor latino-americano y otros insultos (Lettre à un écrivain latino-américain et autres insultes), Ediciones de la Flor, Buenos Aires, 2000, p. 207-211.

Autoayuda (Auto-assistance, monologue), Oliverio Always (café-concert), Buenos Aires, 1998, dans Horóscopos y otras sentencias (Horoscopes et autres sentences), Ediciones en danza, Buenos Aires, 2007 p. 55-57 (1re éd. : 2003).

Cita cancelada (conversación telefónica) (Rendez-vous annulé (conversation téléphonique), dialogue), dans La buena noticia y otros cuentos (La bonne nouvelle et autres récits), Ediciones de la Flor, Buenos Aires, 1996, p. 27-30.

Poeta neurasténico (Poète neurasthénique, monologue), dans Horóscopos y otras sentencias, (Horoscopes et autres sentences), Ediciones en danza, Buenos Aires, 2007 p. 55-57 (1re éd. : 2003) (publié auparavant sous le litre : Texto para un póster con ilustración de atardecer en la playa y una gaviota volando sobre el horizonte, con un arenque en el pico (Texte pour une affiche avec illustration de coucher de soleil sur la plage et une mouette à l’horizon avec un hareng dans son bec), in Carta a un escritor latino-americano y otros insultos (Lettre à un écrivain latino-américain et autres insultes), Ediciones de la Flor, Buenos Aires, 2000, p. 37).

Aprendizaje (Apprentissage), dans Horóscopos y otras sentencias (Horoscopes et autres sentences), Ediciones en danza, Buenos Aires, 2007 p. 40-45 (1re édition : 2003).

El eucarionte (“drame en un acte”), dans Cuentos Impensados (Histoires non pensées), Menosata, Montevideo, 2008.

Improntas (Traces, “drame en sept tableaux”), dans Cuentos Impensados (Histoires non pensées), Menosata, Montevideo, 2008.

2. Études critiques sur l’œuvre de Leo Maslíah

Abbassian, Laura, « La chanson de Léo Masliah : naissance et essor d’un genre nouveau. La riposte à la culture de l’insilio dans la société montévidéenne des années 1973-1985 », América (revue du CRICCAL), no 18, Formes brèves de l’expression culturelle en Amérique latine, vol. 2 (Poésie, théâtre, chanson, essai), Université de la Sorbonne Nouvelle, Paris, 1995, p. 531-544.

Andacht, Fernando, « Trílogo » in Leo Maslíah, Mentirillas, Arca/Galaxia FDM, Montevideo, 1993, p. 115-155.

Caplán, Raúl, « Leo Maslíah o el desencanto popular » dans Le désenchantement/El desencanto, ALMOREAL, Angers, 2006 [ou www.leomasliah.com/desencanto_popu.htm].

Caplán, Raúl, « El olvido está lleno de olvido », Amerika [En ligne], no 2, 2010, URL: http://amerika.revues.org/1162.

Larre Borges, Ana Inés, « Leo Maslíah o la insurrección por el humor », Archivos Literarios, Biblioteca Nacional del Uruguay, Montevideo, 1990, p. 153-168.

Rivero Cabrera, Elizabeth, « Contra la estética del miedo : el humor en Historia transversal de Floreal Menéndez », in Pérez Magallón, Jesús (éd.) Comedia, fiesta y orgía en la cultura hispánica, Universitas Castellae, Valladolid, 2009, p. 201-208.

Trigo, Abril, « Contracultura del insilio (y desvíos del canto popular) » dans ¿Cultura uruguaya o culturas linyeras ? (Para una cartografía de la neomodernidad posuruguaya), Vintén editor, Montevideo, 1997, p. 36-64.

Trigo, Abril, « La escritura rizomática de Leo Maslíah » dans ¿Cultura uruguaya o culturas linyeras ? (Para una cartografía de la neomodernidad posuruguaya), Vintén editor, Montevideo, 1997 p. 65-96 (ou : Revista de Estudios Hispánicos, no XXIV, janvier 1990, p. 77-92).

3. Le théâtre uruguayen : histoire et critique

Legido, Juan Carlos, El teatro uruguayo. De Juan Moreira a los independientes (1886-1967), Tauro, Montevideo, 1968.

Michelena, Alejandro, Los caminos del teatro uruguayo, Cuadernos Hispanoamericanos, no 632, Madrid, février 2003 [une version revue et mise à jour de cet article est disponible : http://letras-uruguay.espaciolatino.com/michelena/teatro_uruguayo.htm].

Mirza, Roger, Théâtre et imaginaire social : vieux mythes et nouveau paradigmes de la scène uruguayenne, in R. Caplán (coord.), « La culture uruguayenne entre deux espoirs (1980-2005) », Revue des Langues néo-latines, no 334, septembre 2005, p. 61-82.

Mirza, Roger et alii, Situación del Teatro Uruguayo Contemporáneo, Banda Oriental/Instituto Internacional del Teatro/Unesco, Montevideo, 1996.

Mirza, Roger, « El teatro de la refundación a la crisis (1937-1973) », in Raviolo, H. et Rocca, P., Historia de la Literatura Uruguaya Contemporánea (Poesía, Teatro y otros géneros), vol. II, Banda Oriental, Montevideo, 1997, p. 165-198.

Mirza, Roger, La escena bajo vigilancia. Teatro, dictadura y resistencia. Un microsistema teatral emergente bajo la dictadura en Uruguay, Banda Oriental, Montevideo, 2007.

Pignataro, Jorge, El teatro independiente uruguayo, Arca, coll. bolsilibros, Montevideo, 1968.

Pignataro, Jorge, Directores teatrales del Uruguay. 50 retratos, Proyección, Montevideo, 1994.

Rela, Walter, Diccionario de autores teatrales uruguayos y Breve historia del teatro uruguayo. S XIX-XX, Proyección, Montevideo, 1988.

Rela, Walter (introduction et choix des textes), Antología del teatro uruguayo moderno : Novas Terra, Paredes, Varela, Prieto, Proyección, Montevideo, 1988.

Riccetto, María Nélida (choix des textes, introduction et notes), Teatro uruguayo contemporáneo (Antología), Colihue, Buenos Aires, 1993.

Yáñez, Ruben, “El teatro actual” dans Capítulo oriental. La historia de la literatura uruguaya, no 31, CEDAL, Montevideo, 1968, p. 481-496.

4. Autres références citées dans les études introductives

Baudelaire, Charles, 1962, « De l’essence du rire et généralement du comique dans les arts plastiques », in Charles Baudelaire, Curiosités esthétiques, Paris, éd. H. Lemaitre, Classiques Garnier.

Bergson, Henri, Le rire. Essai sur la signification du comique, Paris, PUF, « Quadrige », 1989.

Fischerman, Diego, 2003, « Dios es uruguayo » in Radar, supplément culturel du journal Página 12, Buenos Aires, 15 juin 2003 (www.pagina12.com.ar/diario/suplementos/radar/9-788-2003-06-15.html).

Kohan, Pablo, 2003, « Un artista inclasificable », in La Nación de Buenos Aires, 24 juin 2003 (www.lanacion.com.ar/nota.asp?nota_id=506107).

Maslíah, Leo, « La musique populaire. Censure et répression », in Sosnowski, S. (coord.), 1987, Represión, exilio y democracia : la cultura uruguaya, Montivideo, Universidad de Maryland, Ediciones de la Banda Oriental.

Maslíah, Leo, auto-entretien (en espagnol) transcrit sur son site : www.leomasliah.com/autorreportaje.htm.

Maslíah, Leo, 2004, Libretos, Buenos Aires, Ediciones de La Flor.

Sosnowski, S. (coord.), 1987, Represión, exilio y democracia : la cultura uruguaya, Montivideo, Universidad de Maryland, Ediciones de la Banda Oriental.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search