Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Profondeurs de l’écoute et espaces du son

 | 
Serge Cardinal

Conclusion

La musique de la relation

Une répétition mimétique de La mort de Molière, de Robert Wilson

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Mort de Molière est tissée de répétitions. Des éléments en série se croisent pour former une trame vidéographique : des bruits, des cris, des onomatopées, des mots, des phrases, des gestes, des costumes, des personnages, des objets, des scènes, des images, des mouvements de caméra, des séquences, se répètent, se répondent, se reprennent pour former une « musique », une chaîne rythmique, une multiplicité, une suite de relations rameuses et ramifiantes. Il ne s’agit donc pas uniquement de répétitions homogènes, statiques et statistiques, d’indifférentes répétitions réduites à une distribution illimitée d’éléments semblables extérieurs les uns aux autres. Les éléments indifférents de la répétition matérielle sont au contraire impliqués par une relation. Cette relation crée à la fois quelque chose de nouveau et des degrés variables de cette nouveauté : chaque série d’éléments se laisse entraîner dans des arrangements, des combinaisons, des permutations, des renversements, des transpo...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540