Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’École de pensée juive de Paris

 | 
David Banon

Chapitre V. Emmanuel Levinas : de l’ontologie à l’éthique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le moi est responsabilité avant d’être intentionnalité. »
Emmanuel Levinas164

L’œuvre d’Emmanuel Levinas (1906-1995) est marquée au fer rouge par l’horreur nazie au point qu’elle ne saurait être comprise sans le recours à cet événement. Que ce soit de manière implicite ou explicite, sa présence est perceptible dans le souffle qui anime son parcours philosophique. N’a-t-il pas déclaré lui-même : « ma vie se serait-elle passée entre l’hitlérisme incessamment pressenti et l’hitlérisme se refusant à tout oubli ?165 » C’est donc entre le pressentiment du désastre et l’impossibilité d’oublier que se déploie sa philosophie. C’est de ce rapport dont il est question dans un article intitulé : « Quelques réflexions sur la philosophie de l’hitlérisme166 » que nous confronterons à « Être Juif167 ». Le premier a paru dans Esprit en 1934 et le second dans Confluences en 1947. Nous en exposerons les grandes articulations en les référant à l’itinéraire balisé par des textes brefs mais importants qu...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540