Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’École de pensée juive de Paris

 | 
David Banon

Chapitre IV. Éliane Amado Lévy-Valensi : le temps et l’histoire, la parole et le couple

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le Juif est cet archétype d’humanité, menacée mais vivante, blessée mais créatrice, à qui l’on vient en quelque sorte demander son secret. »
Éliane Amado Lévy-Valensi137

On retrouve cette dialectique du singulier et de l’universel dans l’œuvre d’Éliane Amado Lévy-Valensi (1919-2006). Alors qu’au sortir de la guerre, les Juifs – rescapés ou survivants – cherchaient une voie pour habiter la modernité éclatée, en débris, elle insiste sur la certitude qu’en dépit des blessures encore ouvertes et du délabrement des sociétés et de leurs assises, le judaïsme offre des réponses à ces questions à condition que l’on consente à se mettre à l’écoute de sa sagesse. Le point de départ de son œuvre souligne avec force l’origine juive comme référence occultée. Elle veut donc faire entendre, à une société occidentale en crise qui hellénisait volontiers, la voix juive, au-delà du dit et du non-dit, tout en prenant soin de la présenter selon les exigences de la rationalité philosophique. « Dans un mon...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540