Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Profondeurs de l’écoute et espaces du son

 | 
Serge Cardinal

Chapitre II

Une écoute qui geste un monde

Quatre promenades avec des vachers du Sertão

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[Chaque] animal, pour peu que nous lui prêtions attention, pour peu que nous le regardions être et se mouvoir, est le dépositaire d’une mémoire qui le dépasse comme elle nous dépasse, et où tous les frottements de son espèce à la nôtre sont inscrits1.

Le problème d’anthropologie qui va nous intéresser est le suivant : un vacher ne peut empoigner, ni prendre dans ses bras, ni porter sur son dos, une vache. La question qui va donner à ce problème ses résonances cinématographiques est la suivante : est-ce qu’un rapport audio-visuel peut devenir la réalité d’un contact entre le vacher et sa vache ? À cette question de cinéma, Aboio, documentaire que la réalisatrice brésilienne Marilia Rocha a consacré à ces vachers qui savent rassembler le bétail et guider sa marche par leur chant, répond ceci : des rapports audio-visuels qui re-fabriquent le corps des hommes et celui des animaux pour en faire des tissus élimés, des tissus vivants aux trames légèrement desserrées, voilà qui rendra possib...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540