Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Nikolaï Karamzine à Strasbourg

 | 
Rodolphe Baudin

Annexes & Bibliographie

Annexe 3. Bibliographie sélective

Texte intégral

Sources primaires1

A. Éditions des Lettres d’un voyageur russe

Karamzin N. M., Pis’ma russkogo putešestvennika [Lettres d’un voyageur russe], édition de Ju. M. Lotman, N. A. Marčenko, B. A. Uspenskij, Leningrad, Nauka, 1987, (« Literaturnye pamjatniki »).

Karamzin N., Letters of a Russian traveler. A translation and study by Andrew Kahn, Oxford, Voltaire Foundation, 2003, (« SVEC », 2003 : 4).

Karamzine N., Lettres d’un voyageur russe, traduction de Victor Stépanovitch Porochine, Paris, Mellier, 1867.

Karamzine N., Lettres d’un voyageur russe, édition présentée et révisée par Wladimir Berelowitch d’après la version de V. Porochine, Paris, Quai Voltaire, 1991.

Karamzine N., Voyage en France, 1789-1790, traduit du russe et annoté par A. Legrelle, Paris, Hachette, 1885.

B. Autres œuvres de Karamzine

Karamzin N. M., Izbrannye sočinenija v dvuh tomah [Œuvres choisies en deux volumes], édition de P. N. Berkov et G. P. Makogonenko, Moscou-Leningrad, Hudožestvennaja literatura, 1964.

Karamzin N. M., « Lettre au Spectateur sur la littérature russe », Le Spectateur du Nord, Journal politique, littéraire et moral, Hambourg, no 10, octobre 1797. Reproduit dans Karamzin N. M., Pis’ma russkogo putešestvennika [Lettres d’un voyageur russe], édition de Ju. M. Lotman, N. A. Marčenko, B. A. Uspenskij, Leningrad, Nauka, 1987, (« Literaturnye pamjatniki »), p. 456-463.

Karamzin N. M., Polnoe sobranie sočinenij v vosemnadcati tomah [Œuvres complètes en dix-huit volumes], édition de A. M. Kuznecov, Moscou, Terra, 1998-2008.

Karamzin N. M., Polnoe sobranie stihotvorenij [Œuvres poétiques complètes], édition de Ju. M. Lotman, Moscou-Leningrad, Sovetskij pisatel’, 1966.

C. Autres sources russes du xviiie siècle

Barskov Ja. L., éd., Perepiska moskovskih masonov xviii veka. 1780-1792 gg. [La correspondance des francs-maçons moscovites au xviiie siècle. 1780-1792], Pétrograd, Imperatorskaja akademija Nauk, 1915.

[Demidov frères], Putešestvie brat’ev Demidovyh po Evrope. Pis’ma i podnevnye žurnaly 1750-1761 gody [Voyage des frères Demidov en Europe. Lettres et journaux 1750-1761], édition de G. A. Pobedimova, Moscou, Indrik, 2006.

Demidov N. A., Žurnal putešestvija ego vysokorodija gospodina statskago sovetnika i ordena Svjatago Stanislava kavalera Nikity Akinfieviča Demidova [Journal de voyage de son Excellence Monsieur le conseiller d’état et chevalier de l’ordre de Saint Stanislas Nikita Akinfievič Demidov], Moscou, F. Gippius, 1786.

Dmitriev I. I., Vzgljad na moju žizn’ [Regard sur ma vie], édition de A. A. Floridov et A. G. Cross, Cambridge, Oriental Research Partners, 1974, (« Memoir Series », 5).

Fonvizin D. I., Sobranie sočinenij v dvuh tomah [Œuvres en deux volumes], édition de G. P. Makogonenko, Moscou-Leningrad, Gosudarstvennoe Izdatel’stvo hudožestvennoj literatury, 1959.

Fonvizine D., Lettres de France (1777-1778), traduites du russe et commentées par Henri Grosse, Jacques Proust et Piotr Zaborov, préface de Wladimir Berelowitch, Paris, CNRS Editions – Oxford, Voltaire Foundation, 1995, (« Archives de l’Est »).

Golicyn B. V., Pis’ma k kn. Natal’e Petrovne Golicynoj 1782-1788 [Lettres à la princesse Natal’ja Petrovna Golicyna 1782-1788], texte manuscrit, RGB, Fonds 64, carton 94, no 29.

Golicyn D. V., Pis’ma k kn. Natal’e Petrovne Golicynoj 1782-1788 [Lettres à la princesse Natal’ja Petrovna Golicyna 1782-1788], texte manuscrit, RGB, Fonds 64, carton 94, no 29.

Golicyna N. P., Remarques sur mes voyages, 1783-1790, texte manuscrit, RGB, Fonds 64, carton 113, no 1.

Moskovskie vedomosti [Les Nouvelles de Moscou], no 56, 12 juillet 1791.

Pascal P., éd., La Révolte de Pougatchëv, Paris, Julliard, 1971, (« Archives »).

Sankt-peterburgskie vedomosti [Les Nouvelles de Saint-Pétersbourg], no 59, 25 juillet 1791.

Stroganov A. S., Pis’ma Aleksandra Sergeeviča Stroganova Sergeju Grigoreviču Stroganovu, 1751-1760 [Lettres d’Aleksandr Sergeevič Stroganov à Sergej Grigorevič Stroganov, 1751-1760], texte manuscrit, RGADA, Fonds 1278, inventaire 1, no 4.

Stroganov P. A., Pis’ma grafa Pavla Aleksandroviča, pisannyja vo vremja putešestvija Ego Sijatel’stva po čužim krajam k Roditelju Ego Grafu Aleksandru Sergeeviču Stroganovu s 1784-go po 1791-yj god [Lettres du comte Pavel Aleksandrovič, écrites lors du voyage à l’étranger de son Excellence à son père le comte Aleksandr Sergeevič Stroganov, 1784-1791], texte manuscrit, RGADA, Fonds 1278, inventaire 1, no 348.

Tolstaja A. I., Notes de mon voyage. L’an 1789, texte manuscrit, RGB, Fonds 301, carton 1, numéro 22.

D. Sources françaises du xviiie siècle

Affiches de Strasbourg, Strasbourg, 1789.

L’Alsace en 1782 vue par un inconnu, Colmar, Imprimerie Alsatia, 1934.

Alsace françoise ou nouveau recueil de ce qu’il y a de plus curieux dans la ville de Strasbourg, avec une explication exacte des planches de taille douce qui le composent, Strasbourg, Chez G. Boucher, Marchand Libraire, 1706.

Aufschlager J. F., Les Souvenirs d’un vieux professeur strasbourgeois (1766-1833), Strasbourg, Imprimerie alsacienne, 1893.

Description du Mausolée du Maréchal Comte de Saxe, inventé et exécuté en marbre par J.-B. Pigalle, sculpteur du Roi, et érigé à la mémoire de ce Grand Homme dans l’église de Saint-Thomas, A Strasbourg, par ordre de S.M.T.C. Louis XV, de glorieuse mémoire, en 1776, Strasbourg, de l’Imprimerie de G. L. Schuler, [1776].

Description nouvelle de la Cathédrale de Strasbourg et de sa fameuse tour ; contenant ce qui s’y est passé depuis sa construction, avec tout ce qu’il y a de remarquable au-dedans & au dehors de cet Édifice : Avec figures en taille douce : Traduite de l’Allemand par François Joseph Böhm, 2e éd., A Strasbourg, chez Simon Kürsner, 1743.

Diderot D., Œuvres, tome 4, Esthétique, théâtre, édition de L. Versini, Paris, Robert Laffont, 1996, (« Bouquins »).

Diderot D., Œuvres complètes, édition de R. Lewinter, Paris, Le club français du livre, 1969-1973.

Grandidier P.-A., Essais historiques et topographiques sur l’église cathédrale de Strasbourg, Strasbourg, Chez Levrault, 1782.

Guiffrey J., Le tombeau du Maréchal de Saxe, par Jean-Baptiste Pigalle. Correspondance relative à ce monument (1752-1783). Documents recueillis et annotés, [s. l.], [s. n.], [s. d.].

Hautemer C. de, Description historique et topographique de la ville de Strasbourg et de tout ce qu’elle contient de plus remarquable, en faveur des voyageurs, A Strasbourg, Chez Amand Koenig, 1785.

[Hermann J.], Manuscrits de la main de Hermann. Liste manuscrite des visiteurs du Musée d’Histoire naturelle, AMS, 88Z 11/3.

Hermann J., Notes historiques et archéologiques sur Strasbourg avant et pendant la Révolution, publiées d’après le manuscrit français et allemand de l’auteur […] par R. Reuss, Strasbourg, Librairie F. Staat, 1905.

Launay L. de, éd., Une famille de la bourgeoisie parisienne pendant la Révolution. Toussaint Mareux et François Sallior d’après leur correspondance inédite, Paris, Perrin et Cie, 1921.

Lettre à un ami sur les travaux du Louvre et sur le tombeau du Maréchal de Saxe, Paris, Prault Jeune, 1756.

Mortemart Mademoiselle de, Un merveilleux voyage. Le journal d’une enfant pendant l’été 1769, édition de L. Gigault et I. Laboulais-Lesage, Strasbourg, La Nuée Bleue, 2006.

Oberkirch H. L., baronne d’, Mémoires de la baronne d’Oberkirch sur la Cour de Louis XVI et la société française avant 1789, édition de S. Burkard, Paris, Mercure de France, 1989, (« Le Temps retrouvé »).

Pezay, Al-.F.-J. Masson, marquis de, Les soirées helvétiennes, alsaciennes et francomtoises, Amsterdam-Paris, Delalaire, 1771.

Reuss R., éd., Correspondance des députés de Strasbourg à l’Assemblée nationale (année 1789), Paris, G. Fischbacher, 1880, (« L’Alsace pendant la Révolution française », 1), Reprint, Strasbourg, ERCE, 1988.

Rochambeau Comte de, Mémoires militaires, historiques et politiques de Rochambeau, Ancien Maréchal de France, et grand officier de la Légion d’honneur, 2 tomes, Paris, chez Fain, 1809.

Rochambeau Comte de, Menace de mesures pénales pour la diffusion de rumeurs calomnieuses à l’encontre du roi, Strasbourg, 1789, BNU, M. 6. 591.

Stöber A., Curiosités des voyages en Alsace tirées d’auteurs français, allemands, suisses et anglais depuis le 16e jusqu’au 19e siècle, Colmar, E. Barth, 1874.

Strassburgischer Zeitung, Strasbourg, 1789.

Ulrich A., Recueil de pièces authentiques servant à l’histoire de la Révolution à Strasbourg, ou les Actes des représentants du peuple, Strasbourg, Dannbach et Ulrich, 1795.

E. Sources allemandes, anglaises et danoises des xviiie et xixe siècles

Baggesen J., Le Labyrinthe, récit de voyage, traduit du danois par Denise Bernard-Folliot, [s. l.], Viviane Hamy, 1996.

Dibdin Th. F., Voyage bibliographique, archéologique et pittoresque en France, Paris, Crapelet, 1825

Goethe J. W., Ses mémoires et sa vie : Vérité et poésie, tome 2, Paris, Le Signe, 1979 (fac-similé de l’édition Hetzel, Paris, 1863).

Laquiante A., éd., Deux touristes à Strasbourg (1792-1801), Paris, Administration de la Revue alsacienne, 1890.

Metternich de, K. W. L., Mémoires. Tome 1, 1773-1806. Le choc d’Austerlitz, Clermont-Ferrand, Paléo, 2007, (« Sources de l’histoire »).

Moore J., Lettres d’un voyageur anglois sur la France, la Suisse et l’Allemagne, Traduit de l’anglois de M. Moore, Genève, Chez Isaac Bardin, 1781, 2 tomes.

Sterne L., La Vie et les opinions de Tristram Shandy, traduit de l’anglais par C. Mauron, Paris, Flammarion, 1946, (« GF »).

Sterne L., Le Voyage sentimental, traduit de l’anglais par A. Digeon, Paris, Flammarion, 1981, (« GF »).

Wolzogen W. von, Journal de voyage à Paris (1788-1791), traduit de l’allemand par Michel Trémousa, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 1998.

Young A., Voyages en France en 1787, 1788 et 1789, première traduction complète et critique par Henri Sée, Paris, Armand Colin, 1931, (« Les Classiques de la Révolution française », 1).

Sources secondaires

A. Études sur Karamzine

Anderson R. B., « Karamzin’s “Bornholm Island” : Its Narrator and its meaning », Orbis Litterarum, no 28, 1973, p. 204-215.

Anderson R. B., « Karamzin’s Letters of a Russian Traveller : An Education in Western Sentimentalism », dans Black J. L., dir., Essays on Karamzin, The Hague, Mouton, 1975, p. 22-39.

Berštejn E. V., « O političeskih nastroenijah Karamzina v 1793 godu » [« Les opinions politiques de Karamzin en 1793 »], Russkaja literatura [Littérature russe], no 1, 1988, p. 172-174.

Bestužev-Rjumin, « Karamzin, Nikolaj Mihailovič », dans Russkij biografičeskij slovar’ [Dictionnaire biographique russe], Saint-Pétersbourg, Tipografija Glavnago Upravlenia Udelov, 1897, p. 499-514.

Bilenkin V., « The sublime moment : velichestvennoe in N. M. Karamzin’s Letters of a Russian traveller », Slavic and East European Journal, volume 42, no 4, 1998, p. 605-620.

Brang P., « A. M. Kutuzov als Vermittler des westeuropäischen Sentimentalismus in Rußland », Zeitschrift für Slavische philologie, Heidelberg, Carl Winter Universitätverlag, vol. 30, no 1, 1962, p. 44-57.

Brejar Ž. [Breuillard J.], « Pariž, gorod straha v “Pis’mah russkogo putešestvennika” Nikolaja Karamzina » [« Paris, ville de la peur, dans les Lettres d’un voyageur russe de Nikolaj Karamzin »], dans Buhks N., dir., Semiotika straha [La sémiotique de la peur], Paris-Moscou, Sorbonne-Evropa, 2005, (« Mehanizmy kul’tury »), p. 65-80.

Breuillard J., « Karamzin et la France » (I), Slovo, no 16, 1995-1996, p. 65-95.

Breuillard J., « Karamzin et la France » (II), Slovo, no 18-19, 1997, p. 387-480.

Breuillard J., « Le voyage philosophique de Nikolaj Karamzin », Cahiers slaves, no 10, 2008, p. 123-153.

Breuillard J., « Nikolaj Karamzin et la pensée linguistique de son temps », dans Breuillard J., dir., Le sentimentalisme russe, Revue des Études slaves, vol. 74, no 4, 2002-2003, p. 759-776.

Breuillard J., N. M. Karamzin et la formation de la langue littéraire russe, Thèse d’état, Université de Paris IV, 1994.

Breuillard J., « Paris et Londres, ou les ambigüités de la modernité, dans les Lettres d’un voyageur russe de Nikolaj Karamzin », Modernités russes, no 3, 2001, p. 225-234.

Buhks N., « Le voyage à l’île de la mort de Nikolaj Karamzin », dans Breuillard J., dir., Le sentimentalisme russe, Revue des Études slaves, vol. 74, no 4, 2002-2003, p. 719-728.

Bykova T. A., « Perevody proizvedenij Karamzina na inostrannye jazyki i otkliki na nih v inostrannoj literature » [« Les traductions des œuvres de Karamzin dans les langues étrangères et les échos à ces œuvres dans la littérature étrangère »], xviii vek [xviiie siècle], Deržavin i Karamzin v literaturnom dviženii xviii – načala xix veka [Deržavin et Karamzin dans le contexte de la littérature du xviiie et du début du xixe siècle], no 8, Leningrad, Nauka, 1969, p. 324-342.

Carli G., Lehmann U., « Die Französische Revolution 1789 und ihre impulse für N. M. Karamzins Konzept einer idealen Absoluten monarchie », dans Osterreichische Osthefte, vol. 32, no 3, 1990, p. 459-482.

Cross A., « La réception de Nikolaï Karamzine », dans Etkind E., Nivat G., Serman I., Strada V., dir., Histoire de la littérature russe. Le xixe siècle : l’époque de Pouchkine et de Gogol, Paris, Fayard, 1996, p. 41-52.

Cross A., « Nikolaï Karamzine (1766-1826) », dans Etkind E., Nivat G., Serman I., Strada V., dir., Histoire de la littérature russe. Le xixe siècle : l’époque de Pouchkine et de Gogol, Paris, Fayard, 1996, p. 31-40.

Cross A. G., « Karamzin’s Versions of the idyll », dans Black J. L., dir., Essays on Karamzin, The Hague, Mouton, 1975, p. 75-90.

Cross A. G., N. M. Karamzin. A Study of his Literary career 1783-1803, Carbonsdalle and Edwardsville, Southern Illinois University Press, 1971.

Dudek G., « Die Französische Revolution im Urteil N. M. Karamzins », Zeitschrift für Slawistik, vol. 34, no 3, 1989, p. 345-351.

Elizarov A. S., « Videl li Karamzin grobnicu grafa d’Arkura ? » [« Karamzin vit-il réellement le tombeau du duc d’Harcourt ? »], Russkaja reč’ [La Langue russe], no 2, 1992, p. 64-67.

Ermašov D. V., dir., U istokov rossijskogo konservatizma : N. M. Karamzin [Aux origines du conservatisme russe : N. M. Karamzin], Moscou, Izdatel’stvo Moskovs kogo universiteta, 1999.

Fieguth R., « Discours du sublime dans le sentimentalisme russe. A. Radiščev et N. Karamzin », dans Dykman A., Jaccard J.-P., dir., Russies : mélanges offerts à Georges Nivat pour son soixantième anniversaire, Lausanne, L’Age d’Homme, 1995, (« Slavica »), p. 215-228.

Gellerman S., « Karamzine à Genève : notes sur quelques documents d’archives concernant les Lettres d’un voyageur russe », dans Bankowski M., Urech H., dir., Fakten und Fabeln : schweizerisch-slawische Reisebegegnung von 18. Bis zum 20. Jahrhundert, Basel-Frankfurt am Main, Helbing & Lichtenhahn, 1991, p. 73-90.

Giesemann G., « Was dachte Sich Karamzin bei Seiner Europareise am Ende des 18. Jahrhunderts ? Zu Nikolaj Karamzins Briefe eines Russischen Reisenden (1789-1790) », dans Ertzdorff X. von, Giesemann G., Schulz R., dir., Erkundung und Beschreibung der Welt Zur Poetik der Reise-und Länderberichte, Amsterdam, New York, Rodopi, 2003, p. 389-399.

Gorbatov I., La formation du concept de sentimentalisme dans la littérature russe : l’influence de J.-J. Rousseau sur l’œuvre de N. M. Karamzine, New-York, Bern, Frankfurt-am-Main, Peter Lang, 1991, (« American University Studies. Series 3. Comparative Literature », 39).

Hammarberg G., From the idyll to the novel: Karamzin’s Sentimentalist prose, Cambridge, Cambridge University Press, 1991.

Herrmann H.-G., « Der terminus “gotičeskij” in den “Reisebrifen” Karamzins », dans Bajor K., dir., Die russische Sprache im Vergleich zur polnischen und deutschen Sprache, Frankfurt am Main, Bern, New-York, Peter Lang, 1988, (« Beiträge zur Slavistik », 10), p. 139-144.

Ivanov M. V., « Problemy istorii i francuzskaja revoljucija v tvorčestve Karamzina 1790-h godov » [« Les problèmes historiques et la Révolution française dans l’œuvre de Karamzin des années 1790 »], Russkaja literatura [Littérature russe], no 2, 1974, p. 134-142.

Kahn A., « Nikolai Karamzin’s discourse of Enlightenment », dans Karamzin N., Letters of a Russian traveller, A translation and study by Andrew Kahn, Oxford, Voltaire Foundation, 2003, (« SVEC », 2003 : 4), p. 459-551.

Kahn A., « Politeness and its discontents in Karamzin’s “Letters of a Russian Traveller” (1797) », dans Renwick J., L’Invitation au voyage : studies in honour of Peter France, Oxford, Voltaire Foundation, 2000, p. 263-271.

Kameneckaja S. B., « N. M. Karamzin : dva geroja, dva literaturnyh tipa epohi Prosveščenija » [« N. M. Karamzin : deux héros, deux types littéraires de l’époque des Lumières »], dans Kučerenko G. S., dir., Čelovek èpohi Prosveščenija [L’Homme des Lumières], Moscou, Nauka, 1999, p. 105-119.

Kanunova F. Z., « Karamzin i Stern » [« Karamzin et Sterne »], xviii vek [xviiie siècle], no 10, Leningrad, Nauka, 1975, p. 258-264.

Karpova E. V., « “Lionskij èpizod” v “Pis’mah russkogo putešestvennika” N. M. Karamzina » [« “L’épisode lyonnais” dans les Lettres d’un voyageur russe de N. M. Karamzin »], xviii vek [xviiie siècle], no 25, Saint-Pétersbourg, Nauka, 2008, p. 124-129.

Kisljagina L. G., Formirovanie obščestvenno-političeskih vzgljadov N. M. Karamzina 1785-1803 gg. [La formation des opinions sociopolitiques de N. M. Karamzin 1785-1803], Moscou, Izdatel’stvo moskovskogo universiteta, 1976.

Kisljagina L. G., « N. M. Karamzin kak javlenie evropejskoj kul’tury èpohi Prosveščenija » [« N. M. Karamzin, phénomène de la culture européenne de l’époque des Lumières »], dans Kučerenko G. S., dir., Čelovek èpohi Prosveščenija [L’Homme des Lumières], Moscou, Nauka, 1999, p. 48-60.

Kisljagina L. G., « The Question of the development of N. M. Karamzin’s social political views in the nineties of the eighteenth century : N. M. Karamzin and the great French bourgeois revolution », dans Black J. L., dir., Essays on Karamzin, The Hague, Mouton, 1975, p. 91-104.

Klein J., « Karamzin and the “Art of Living” (Letters of a Russian Traveller) », Study Group on Eighteenth-Century Russia Newsletter, no 36, 2008, p. 19-26.

Kočetkova N. D., « Idejno-literaturnye pozicii masonov 80-90-h godov xviii v. i N. M. Karamzin » [« Les positions litéraires et intellectuelles des francs-maçons dans les années quatre-vingt et quatre-vingt dix du xviiie siècle et N. M. Karamzin »], dans Berkov P. N., Serman I. Z., dir., Russkaja literatura xviii veka. Epoha klassicizma [La littérature russe du xviiie siècle. L’époque du classicisme], Moscou-Leningrad, Nauka, 1964, p. 176-196.

Kočetkova N. D., « Nikolaj Karamzin », dans Slovar’ russkih pisatelej xviii veka [Dictionnaire des écrivains russes du xviiie siècle], vol. 2, Saint-Pétersbourg, Nauka, 1999, p. 32-43.

Kochetkova N. D., Nikolay Karamzin, Boston, Twayne Publishers, 1975, (« TWAS », 250).

Kojten A., « Nemeckij pisatel’Karamzin » [« Karamzin écrivain allemand »], Novoe Literaturnoe obozrenie [Le Nouveau panorama littéraire], no 60, 2003, p. 96-105.

Koṥny W., « Zur Präsenz der Komödie in Karamzins Reisebriefen », Zeitschrift für Slawistik, vol. 36, no 4, 1991, p. 483-494.

Krasnoščekova E. A., « Pis’ma russkogo putešestvennika. Problematika žanra (N. M. Karamzin i Lorens Stern) » [« Les lettres d’un voyageur russe. La problématique du genre (N. M. Karamzine et Laurence Sterne) »], Russkaja literatura [Littérature russe], no 2, 2003, p. 3-18.

Krestova L. V., « A. I. Plečšeeva v žizni i tvorčestve Karamzina » [« A. I. Plečšeeva dans la vie et l’œuvre de Karamzin »], xviii vek [xviiie siècle], no 10, Leningrad, Nauka, 1975, p. 265-270.

Kulakova L. I., « Èstetičeskie vzgljady Karamzina » [« Les conceptions esthétiques de Karamzin »], xviii vek [xviiie siècle], no 6, Leningrad, Nauka, 1964, p. 146-175.

Kuprejanova E. N., « Francuzskaja revoljucija 1789-1794 godov i bor’ba napravlenij v russkoj literature pervoj četverti xix veka » [« La Révolution française de 1789-1794 et la lutte entre tendances différentes dans la littérature russe du premier quart du xixe siècle »], Russkaja literatura [Littérature russe], no 2, 1978, p. 87-107.

Lehmann U., « Karamzin und Wilhelm von Wolzogen », Zeitschrift für Slawistik, vol. 36, no 4, 1991, p. 518-521.

Lemann-Karli G. [Lehmann-Carli G.], « Ja.-M.-R. Lenc in N. M. Karamzin » [« Ja.-M.-R. Lenz et N. M. Karamzin »], xviii vek [xviiie siècle], no 20, Saint-Pétersbourg, Nauka, 1996, p. 144-156.

Liberman A., Nikolaj Mihajlovič Karamzin, Ukazatel’ trudov, literatury o žizni i tvorčestve 1883-1993 [Nikolaj Mihajlovič Karamzin, Index des travaux sur sa vie et son œuvre 1883-1993], Moscou, Izdatel’stvo Vostočnaja literatura RAN, 1999.

Lotman Ju. M., « Èvoljucija mirovozzrenija Karamzina (1789-1803) » [« L’évolution des conceptions personnelles de Karamzin (1789-1803) »], dans Lotman Ju. M., Karamzin [Karamzin], Saint-Pétersbourg, Iskusstvo-SPb., 1997, p. 312-348.

Lotman Ju. M., « O drvenej i novoj Rossii v ee političeskom i graždanskom otnošenijah Karamzina – pamjatnik russkoj publicistiki načala xix veka » [« De la Russie ancienne et nouvelle des points de vue politique et social de Karamzin, jalon du débat du début du xixe siècle »], dans Lotman Ju. M., Karamzin [Karamzin], Saint-Pétersbourg, Iskusstvo-SPb., 1997, p. 588-600.

Lotman Ju. M., « Političeskoe myšlenie Radiščeva i Karamzina i opyt Francuzskoj revoljucii » [« La pensée politique de Radiščev et Karamzin et la Révolution française »], dans Lotman Ju. M., Karamzin [Karamzin], Saint-Pétersbourg, Iskusstvo-SPb., 1997, p. 601-613.

Lotman Ju. M., « Recenzija na knigu L. G. Kisljaginoj Formirovanie obščestvenno-političeskih vzgljadov N. M. Karamzina (1785-1803) » [« Recension de l’ouvrage de L. G. Kisljagina La formation des idées sociales et politiques de Karamzin (1785-1803) »], dans Lotman Ju. M., Karamzin [Karamzin], Saint-Pétersbourg, Iskusstvo-SPb., 1997, p. 621-626.

Lotman Ju. M., « “Sočuvstvennik” A. N. Radiščeva A. M. Kutuzov i ego pis’ma k I. P. Turgenevu » [« A. M. Kutuzov, “intime” d’A. N. Radiščev et ses lettres à I. P. Turgenev »], Učennye zapiski Tartuskogo gosudarstvennogo universiteta [Cahiers de recherche de l’université d’état de Tartu], no 139, 1963, p. 281-297, (« Trudy po russkoj i slavjanskoj filologii », tome 6).

Lotman Ju. M., Sotvorenie Karamzina [« L’invention de Karamzin »], dans Lotman Ju. M., Karamzin [Karamzin], Saint-Pétersbourg, Iskusstvo-SPb., 1997, p. 10-310.

Lotman Ju. M., Uspenskij B. A., « Pis’ma russkogo putešestvennika Karamzina i ih mesto v razvitii russkoj kul’tury » [« Les Lettres d’un voyageur russe de Karamzin et leur rôle dans le développement de la culture russe »], dans Karamzin N. M., Pis’ma russkogo putešestvennika [Lettres d’un voyageur russe], édition de Ju. M. Lotman, N. A. Marčenko, B. A. Uspenskij, Leningrad, Nauka, 1987, (« Literaturnye pamjatniki »), p. 525-606.

Marčenko N. A., « Istorija teksta « pisem russkogo putešestvennika » [« Histoire du texte des Lettres d’un voyageur russe »], dans N. M. Karamzin, Pis’ma russkogo putešestvennika [Lettres d’un voyageur russe], édition de Ju. M. Lotman, N. A. Marčenko, B. A. Uspenskij, Leningrad, Nauka, 1987, (« Literaturnye pamjatniki »), p. 607-612.

Murav’ev V., Nikolaj Karamzin [Nikolaj Karamzin], Moscou, Eksmo, 2005.

Nebel H., N. M. Karamzin. A Russian Sentimentalist, Paris-The Hague, Mouton, 1967, (« Slavic Printings and Reprintings »).

Neuhäuser R., « Karamzin’s spiritual crisis of 1793 and 1794 », dans Black J. L., dir., Essays on Karamzin, The Hague, Mouton, 1975, p. 56-74.

Offord D., « Karamzin’s Gothic Tale : The Island of Bornholm », dans Cornwell N., dir., The Gothic-Fantastic in Nineteenth-Century Russian Literature, Amsterdam, Atlanta, Rodopi, 1999, (« Studies in Slavic Literature and Poetics », 33), p. 37-58.

Panofsky G. S., Nikolai Mikhailovich Karamzin in Germany. Fiction as Facts, Wiesbaden, Harrassowitz Verlag, 2010, (« Opera slavica », 52).

Pipes R., « Karamzin’s conception of the monarchy » dans Black J. L., dir., Essays on Karamzin, The Hague, Mouton, 1975, p. 105-126.

Pipes R., Karamzin’s Memoir on Ancient and Modern Russia: A Translation and Analysis, Ann Arbor, The University of Michigan Press, 2005, (« Ann Arbor Paperbacks for the Study of Russian and Soviet History and Politics »).

Pogodin M. P., Nikolaj Mihajlovič Karamzin po ego sočinenijam, pis’mam i otzyvam sovremennikov. Materialy dlja biografii, s primečanijami [Nikolaj Mihajlovič Karamzin d’après ses œuvres, ses lettres et les souvenirs de ses contemporains. Matériaux pour une biographie, avec annotations], tomes 1 et 2, Moscou, tipografija A. I. Mamontova, 1966.

Predtečenskij A. V., « Obščestvenno-političeskie vzgljady N. M. Karamzina v 1790-h godah » [« Les idées politiques et sociales de N. M. Karamzine dans les années 1790 »], dans Berkov P. N., dir., Problemy russkogo prosveščenija v literature xviii veka [Problèmes des Lumières russes dans la littérature du xviiie siècle], Moscou-Leningrad, Izdatel’stvo Akademii nauk SSSR, 1961, p. 63-78.

Rothe H. N., N. M. Karamzins europäische Reise. Der Beginn des russischen Romans, Bad Homburg, Verlag Gehlen, 1968.

Rožankovskaja I. I., Sud’ba odnogo semejstva. Karamziny, Vjazemskie [Le destin d’une famille. Les Karamzin, les Viazemskij], Saint-Pétersbourg, Izdatel’stvo « Puškinskogo fonda », 2008.

Sapčenko L. A., éd., Karamzin, Pro et contra. Ličnost’ i tvorčestvo N. M. Karamzina v ocenke russkih pisatelej, kritikov, issledovatelej. Antologija [Karamzin, Pro et contra. La personnalité et l’œuvre de N. M. Karamzin jugées par les écrivains, critiques et chercheurs russes. Anthologie], Saint-Pétersbourg, Izdatel’stvo russkoj hristianskoj gumanitarnoj akademii, 2006, (« Russkij put’ »).

Sauberer G., Die Syntax der « Pis’ma russkogo putešestvennika » von N. M. Karamzin, München, Sagner, 1999.

Serman I., « Chateaubriand et Karamzin témoins de leur temps », dans Breuillard J., dir., Le sentimentalisme russe, Revue des Études slaves, vol. 74, no 4, 2002-2003, p. 701-718.

Serman I. Z., « Gde i kogda sozdavalis’ “Pis’ma russkogo putešestvennika” N. M. Karamzina ? » [« Où et quand furent écrites les Lettres d’un voyageur russe de N. M. Karamzin ? »], xviii vek [xviiie siècle], no 23, Saint-Pétersbourg, Nauka, 2004, p. 194-210.

Serman I. Z., « Kul’tura i svoboda v Pis’mah russkogo putešestvennika N. M. Karamzina » [« Culture et liberté dans les Lettres d’un voyageur russe de N. M. Karamzin »], La Revue russe, no 12, 1997, p. 19-28.

Serman I. Z., Literaturnoe delo Karamzina [Le métier littéraire de Karamzin], Moscou, RGGU, 2005.

Sipovskij V. V., N. M. Karamzin, avtor « Pisem russkogo putešestvennika » [N. M. Karamzin auteur des « Lettres d’un voyageur russe »], dans Zapiski istoriko-filologičeskago fakul’teta imperatorskago s.-peterburgskago universiteta [Cahiers de la faculté de philologie historique de l’université impériale de Saint-Pétersbourg], vol. 49, Saint-Pétersbourg, [s. n.], 1899.

Štorm G. P., « Novoe o Puškine i Karamzine » [« Du nouveau sur Puškin et Karamzin »], Izvestija akademii nauk SSSR, otdelenie literatury i jazyka [Nouvelles de l’académie des Sciences de l’URSS, section de littérature et langue], vol. 19, no 2, 1960, p. 144-151.

Teplova V. A., « “Vestnik Evropy” Karamzina o Velikoj francuzskoj revoljucii i formah pravlenija » [« Le Messager de l’Europe de Karamzin sur la Révolution française et les formes de gouvernement »], xviii vek [xviiie siècle], no 8, Leningrad, Nauka, 1969, p. 269-280.

Toporov V. N., « Bednaja Liza » Karamzina. Opyt pročtenija [« La Pauvre Lise » de Karamzin. Essai de lecture], Moscou, RGGU, 1995.

Vacuro V. E., « Karamzin vozvraščaetsja » [« Karamzin est de retour »], Literaturnoe obozrenie [Panorama littéraire], 1989, no 11, p. 33-39.

Vacuro V. E., « Literaturno-filosofskaja problematika povesti Karamzina “Ostrov Borngol’m” » [« La problématique littéraire et philosophique de la nouvelle de Karamzin L’île de Bornholm »], xviii vek [xviiie siècle], no 8, Leningrad, Nauka, 1969, p. 190-209.

Waegemans E., « Karamzin i Francuzskaja revoljucija » [« Karamzin et la Révolution française »], Slavica Gandensia, no 15, 1988, p. 93-107.

Zigengeist G., « Miszellen zur frühen deutschen Karamzin-Reception (1799-1803), Zeitschrift für Slawistik, vol. 36, no 4, 1991, p. 522-534.

B. Études sur Strasbourg au xviiie siècle

Andreev A., Russkie studenty v nemeckih universitetah xviii-pervoj poloviny xix veka [Les étudiants russes dans les universités allemandes au xviiie et au début du xixe siècle], Moscou, Znak, 2005.

Bachofen S., Histoire du théâtre à Strasbourg pendant la Révolution, Mémoire de DEA, Strasbourg, Université des Sciences humaines, 1990-1991.

Baldensperger F., « Strasbourg, centre d’attraction intellectuelle », dans Études strasbourgeoises, Strasbourg, Editions de la Chambre de commerce, 1953.

Bastier P., A Strasbourg, les pèlerins de la cathédrale : anthologie littéraire du XVe s. à nos jours, Paris – Strasbourg, Istra, 1939.

Beaurepaire P.-Y., « Un creuset maçonnique dans l’Europe des Lumières : la loge de la Candeur, Orient de Strasbourg », Revue d’Alsace, vol. 124, no 602, 1998, p. 89-120.

Berelowitch W., « Aleksej Jakovlevič Polenov à l’université de Strasbourg (1762-1766). L’identité naissante d’un intellectuel », Cahiers du Monde russe, vol. 43, no 2-3, 2002, p. 295-320.

Bernheim N.-L., La cloche de 10 heures. Radiographie d’une rumeur, Strasbourg, La Nuée bleue, 2002.

Beyer V., Mugler Y., Le mausolée du Maréchal de Saxe, Strasbourg, Éditions Hirlé – Oberlin, 1994.

Blumstein F., La cathédrale de Strasbourg, préface de R. Reuss, Strasbourg, Imprimerie populaire strasbourgeoise, 1921.

Bossu J., « Une pépinière des régimes écossais rectifiés, la Candeur, orient de Strasbourg », Travaux de Villard de Honnecourt, vol. 10, no 1, 1974, p. 168-172.

La cathédrale de Strasbourg : le monument, son histoire et son iconographie, Strasbourg, A. et F. Kahn, 1932.

Chaubard A. H., « En feuilletant l’album des visiteurs de la cathédrale… », Bulletin de la cathédrale de Strasbourg, no 5, 1939, p. 91-98.

Deck P., Histoire du théâtre français à Strasbourg 1681-1830, Strasbourg-Paris, F.-X. Le Roux et Cie, 1948.

Diringer B., Franc-maçonnerie et société à Strasbourg au xviiie siècle, mémoire de maîtrise sous la direction de G. Livet et L. Châtellier, Strasbourg, Université des Sciences Humaines de Strasbourg, 1980.

Harsany Z.-E., La vie à Strasbourg sous la Révolution, Strasbourg, SAED, 1975.

Hartmann E., La Révolution française en Alsace et en Lorraine, Paris, Perrin, 1990.

Hennick J., Heitz B., « Histoire du jardin botanique de Strasbourg de 1750 à 1800 », dans La Révolution française et l’Alsace, tome 6 : L’Alsace et la Science, Cernay, 1994, p. 63-69.

Jacob M. C., « Dissension and Reform in the New “Civil Society” : The Strasbourg Lodges of the Late Eighteenth Century », dans Living the Enlightenment. Freemasonry and politics in Eighteenth-Century Europe, New-York-Oxford, Oxford University Press, 1991, p. 179-202.

Knod G., Die alten Matrikel der Üniversitat Strassburg, 1621 bis 1793, Nendeln, Liechtenstein, Kraus Reprint, 1976.

Lehni R., « L’image d’une architecture gothique de la Renaissance au Romantisme. Essai sur les représentations gravées de la cathédrale de Strasbourg entre 1548 et 1828 », Bulletin de la cathédrale de Strasbourg, no 16, 1984, p. 51-67.

Lehni R., « Un monument gothique vu du siècle des lumières : essai sur la réception de la cathédrale dans les années 1720 », Bulletin de la cathédrale de Strasbourg, no 17, 1986, p. 47-71.

Le Roy de Sainte Croix, Monographie de la cathédrale de Strasbourg, livre 1, Strasbourg, E. Hageman, 1880.

Leuilliot P., « Bourgeoisie d’Alsace et Franc-maçonnerie au xviiie et xixe siècles. Le recrutement social des Loges d’après les documents maçonniques de la Bibliothèque Nationale », dans La Bourgeoisie alsacienne, Études d’histoire sociale, Publications de la société savante d’Alsace et des régions de l’Est, Strasbourg, Istra, 1967, p. 343-376.

Livet G., « Strasbourg et le rayonnement de l’Université au xviiie siècle : le corps professoral et l’innovation », Historiens et géographes, no 347, 1995, p. 123-129.

Livet G., L’Université de Strasbourg de la Révolution française à la guerre de 1870, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 1996.

Livet G., « L’université de Strasbourg et son rayonnement européen au Siècle des Lumières. Essai sur la construction spirituelle de l’Europe », Revue des Sciences sociales de l’Est, no 17, 1989-1990, p. 50-66.

Livet G., Rapp F., dir., Histoire de Strasbourg, Toulouse, Privat, 1987.

Livet G., Rapp F., dir., Histoire de Strasbourg des origines à nos jours, Strasbourg, Editions des DNA, 1981.

Mariotte J.-Y., Les sources manuscrites de l’histoire de Strasbourg, tome 1 : des origines à 1790, Strasbourg, AMS, 2000.

Martin P., « Les visiteurs de la plate-forme et de la tour de la cathédrale », Bulletin de la cathédrale de Strasbourg, no 15, 1982, p. 55-58.

Muller C., L’Alsace au xviiie siècle. Les événements, les lieux, les hommes, [s. l.], Editions Place Stanislas, 2008.

Muller C., L’Alsace et la Révolution, [s. l.], Editions Place Stanislas, 2009.

Oberlé R., Péronnet M., La Révolution en Alsace, 1789-1799, Horvath, Le Coteau, 1989.

Perry L., « Les péripéties de l’arrivée du mausolée du Maréchal de Saxe à Strasbourg », Cahiers alsaciens d’archéologie, d’art et d’histoire, no 52, 2009, p. 99-104.

Reuss R., La Cathédrale de Strasbourg pendant la Révolution. Études sur l’histoire politique et religieuse de l’Alsace (1789-1802), Paris, Fischbacher, 1888.

Reuss R., L’église luthérienne de Strasbourg au xviiie siècle. Extraits des procès-verbaux du couvent ecclésiastique, Paris, Fischbacher, 1892.

Reuss R., Les Eglises protestantes d’Alsace pendant la Révolution (1789-1802). Esquisse historique, Paris, Fischbacher, 1906.

Reuss R., Histoire de Strasbourg, depuis ses origines jusqu’à nos jours, Paris, Champion, 1895.

Reuss R., Le Sac de l’Hôtel-de-Ville de Strasbourg (juillet 1789), épisode de l’histoire de la Révolution en Alsace, Paris (Nogent-le-Rotrou), Daupeley-Gouverneur, 1915.

Richerateau J., Le rôle politique du Professeur Koch, Strasbourg, Imprimerie alsacienne, 1936.

Rieffel A., Die Fremden-Bücher der Münsterplattform, Strasbourg, Druck der « Strassbürger Bürger-Zeitung », 1912.

Rocheblave S., Jean-Baptiste Pigalle, Paris, É. Lévy, 1919, (« Les grands sculpteurs français »).

Rocheblave S., Le Mausolée du Maréchal de Saxe, par J.-B. Pigalle, Paris, F. Alcan, 1901.

Rusque D., « Cabinets d’histoire naturelle et jardin botanique à Strasbourg au xviiie siècle : de la curiosité à la classification », Chantiers historiques en Alsace, no 6, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2003, p. 37-53.

Schaller F., « Du cabinet d’histoire naturelle au musée zoologique de Strasbourg », dans La Révolution française et l’Alsace, tome 6 : L’Alsace et la Science, Cernay, 1994, p. 71-79.

Seinguerlet E., L’Alsace française : Strasbourg pendant la Révolution, Paris, Berger-Levrault et Cie, 1881.

Seyboth A., Strasbourg historique et pittoresque, Strasbourg, Imprimerie alsacienne, 1894.

Sonkajärvi H., Qu’est-ce qu’un étranger ? Frontières et identifications à Strasbourg (1681-1789), Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2008.

Sozza A., Le théâtre français à Strasbourg (1789-1830), miroir de l’opinion, Mémoire de DEA, Strasbourg, Université Marc Bloch, 2002.

Sozza A., « Le théâtre français à Strasbourg (1789-1830), miroir de l’opinion », Chantiers historiques en Alsace, 6, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2003, p. 55-68.

Spiegel R. J., Strasbourg romantique au siècle des peintres et des écrivains voyageurs, Strasbourg, La Nuée bleue, 2010.

Stremooukhoff D., « Les Russes à Strasbourg au xviiie siècle », Revue d’Alsace, no 81, 1934, p. 3-21.

Ungerer J., Le pont du Rhin à Strasbourg du xive siècle à la Révolution, Paris-Strasbourg, F.-X. le Roux, 1952.

Vermeil E., « Goethe à Strasbourg », Publications de la Faculté des Lettres de l’Université de Strasbourg, tome 57, Paris, 1932, p. 3-93.

Vetter C., Strasbourg et l’Europe des Lumières : Lettres de Jacques Reinbold Spielmann à Albrecht von Haller, Lille, ANRT, 1987.

Vogler B., Vöss J., dir., Strasbourg, Schoepflin et l’Europe au xviiie siècle, Bonn, Bouvier, 1996.

Vöss J., « Les étudiants de l’Empire russe à l’université de Strasbourg au xviiie siècle », dans Grau C., Karp S., Vöss J., dir., Deutsch-Russische Beziehungen im 18. Jahrundhert. Kultur, Wissenschaft und Dipolmatie, Wiesbaden, Harrassowitz, 1997, (« Wolfenbütteler Forschungen », 74), p. 351-371.

Vöss J., Jean-Daniel Schoepflin (1694-1711). Un Alsacien de l’Europe des Lumières, Strasbourg, Publications de la Société savante d’Alsace, 1999, (« Recherches et documents », 63).

C. Études sur le contexte littéraire et esthétique

Arzumanova M. A., « Russkij sentimentalizm v kritike 90-h godov xviii v. » [« Le sentimentalisme russe dans la critique des années quatre-vingt dix du xviiie siècle »], dans Berkov P. N., Serman I. Z., dir., Russkaja literatura xviii veka. Epoha klassicizma [La littérature russe du xviiie siècle. L’époque du classicisme], Moscou-Leningrad, Nauka, 1964, p. 197-223.

Baecque A. de, Les éclats du rire. La culture des rieurs au xviiie siècle, Paris, Calmann-Lévy, 2000, (« Essais Histoire »).

Bailly E., Étude sur la vie et les œuvres de Frédéric Gottlieb Klopstock, Paris, Hachette, 1888.

Bresc-Bautier G., Ceysson B., Fagiolo dell’ Arco M., Souchal F., Histoire d’un art : la sculpture, Genève, Skira, 1987.

Breuillard J., dir., Le sentimentalisme russe, Revue des Études slaves, vol. 74, no 4, 2002-2003.

Burke E., Recherches philosophiques sur l’origine de nos idées du sublime et du beau, Paris, Vrin, 2009 (« Bibliothèque des textes philosophiques »).

Cook M. C., « Politics in the fiction of the French Revolution, 1789-1794 », dans Studies on Voltaire and the eighteenth century, no 201, Oxford, The Voltaire Foundation, 1982, p. 233-340.

Cornwell N., « Russian Gothic : An Introduction », dans Cornwell N., dir., The Gothic-Fantastic in Nineteenth-Century Russian Literature, Amsterdam, Atlanta, Rodopi, 1999, (« Studies in Slavic Literature and Poetics », 33), p. 3-21.

Cseppentö I., Les romans de l’émigration (1789-1815), thèse de doctorat, Université de Paris IV – Université de Budapest, 2001.

Faggionato R., A Rosicrucian Utopia in Eighteenth-Century Russia. The Massonic Circle of N. I. Novikov, Dordrecht, Springer, 2004, (« International Archives of the History of Ideas », 190).

Gallo D., Modèle ou Miroir ? Winckelmann et la sculpture néoclassique, Paris, Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2008, (« Passerelles »).

Girard R., J. M. R. Lenz. Genèse d’une dramaturgie du tragi-comique, Paris, Klincksieck, 1968.

Grečanaja E., V’olle K., dir., Avtobiografičeskaja praktika v Rossii i vo Francii [La pratique de l’autobiographie en Russie et en France], Moscou, IMLI RAN, 2006.

Gretchanaia E., Viollet C., Si tu lis jamais ce journal. Diaristes russes francophones 1780-1854, Paris, CNRS Éditions, 2008.

Gronicka A. Von, The Russian Image of Goethe: Goethe in Russian Literature of the first half of the Nineteenth Century, Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 1968.

Gukovskij G. A., Russkaja literatura xviii veka [La littérature russe du xviiie siècle], Moscou, Aspekt Press, 1999, (« Klassičeskij učebnik »).

Heier E., Studies on Johann Caspar Lavater (1741-1801) in Russia, Bern, Peter Lang, 1991, (« Slavica Helvetica », 37).

Honour H., Le Néo-classicisme, Paris, Librairie générale française, 1998, (« Le livre de poche. Références. Art », 450).

Jaquier C., Lotterie F., Seth C., dir., Destins romanesques de l’émigration, Paris, Desjonquères, 2007, (« L’esprit des Lettres »).

Jaton A.-M., Jean Gaspard Lavater, Lucerne – Lausanne, Editions René Coeckelberghs, 1988, (« Les grands Suisses », 3).

Jones W. G., « Catherine the Great’s Understanding of the “Gothic” », dans Klein J., Dixon S., Fraanje M., dir., Reflections on Russia in the Eighteenth Century, Köln, Weimar, Wien, Böhlau Verlag, 2001, p. 233-240.

Kočetkova N. D., « Kružok N. I. Novikova kak javlenie russkoj kul’tury » [« Le cercle de N. I. Novikov comme phénomène de la culture russe »], Russkaja literatura [Littérature russe], no 1, 2008, p. 170-180.

Kočetkova N. D., Literatura russkogo sentimentalizma (èstetičeskie i hudožestvennye iskanija) [La littérature du sentimentalisme russe (recherches esthétiques et artistiques)], Saint-Pétersbourg, Nauka, 1994.

Kotchetkova N., « Le sentimentalisme russe et la franc-maçonnerie », dans Breuillard J., dir., Le sentimentalisme russe, Revue des Études slaves, vol. 74, no 4, 2002-2003, p. 759-776.

Lever M., Théâtre et Lumières : les spectacles de Paris au xviiie siècle, Paris, Fayard, 2001.

Longinov M. N., Novikov i moskovskie martinisty [Novikov et les martinistes de Moscou], Sankt-Peterburg, Lan’-SPGU, 2000.

Lovejoy A. O., Baridon M., Le Gothique des Lumières, Brionne, Gérard Monfort Éditeur, 1991.

Magnien A., La Nature et l’antique, la chair et le contour. Essai sur la sculpture française du xviiie siècle, Oxford, Voltaire Foundation, 2004, (« SVEC », 2004 : 2).

Mazel C., La mort et l’éclat. Monuments funéraires parisiens du Grand siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009.

Michéa R., « Le “plaisir des tombeaux” au xviiie siècle », Revue de littérature comparée, no 81, 1938, p. 287-311.

Montandon A., Le roman au xviiie siècle en Europe, Paris, Presses universitaires de France, 1999, (« Littératures européennes »).

Muratova X., « L’image du gothique dans la littérature russe », Romantisme, no 23, 1979, p. 65-78.

Neuhäuser R., Towards the Romantic Age: Essays on Sentimental and Preromantic Literature in Russia, The Hague, Martinus Nijhoff, 1974.

Nikolaev S. I., « Imja na dereve (iz istorii idilličeskogo motiva) » [« Les noms gravés sur les arbres (éléments pour une histoire d’un motif idyllique) »], xviii vek [xviiie siècle], no 22, Saint-Pétersbourg, Nauka, 2004, p. 46-65.

Orlov P. A., Russkij sentimentalizm [Le sentimentalisme russe], Moscou, Izdatel’stvo Moskovskogo universiteta, 1977.

Sgard J., dir., Dictionnaire des journaux : 1600-1789, Paris, Universitas, 1991, 2 volumes.

Shvidkovsky D., The Empress & the Architect. British Architecture and Gardens at the Court of Catherine the Great, New Haven & London, Yale University Press, 1996.

Skipina K., « O čuvstvitel’noj povesti » [« A propos de la nouvelle sensible »], dans Ejhenbaum B., Tynjanov Ju., dir., Russkaja proza [La prose russe], Leningrad, Akademija, 1926, p. 13-41.

Strycek A., La Russie des Lumières : Denis Fonvizine, Paris, Cinq Continents, 1976.

Tommek H., « J. M. R. Lenz à Moscou et le projet d’une “République des Savants” », Cahiers du Monde russe, vol. 46, no 3, 2005, p. 617-632.

Tommek H., « Lenz », dans Espagne M., Le Rider J., dir., Dictionnaire du monde germanique, Paris, Bayard, 2007, p. 620-621.

Tosi A., Waiting for Pushkin. Russian Fiction in the Reign of Alexander I (1801-1825), Amsterdam-New-York, Rodopi, 2006, (« Studies in Slavic Literature and Poetics », 44).

Winckelmann J. J., Réflexions sur l’imitation des œuvres grecques en peinture et en sculpture, Paris, Editions Jacqueline Chambon, 1991.

Žirmunskij V., Gete v russkoj literature [Goethe dans la littérature russe], Moscou, Hudožestvennaja literatura, 1957.

D. Études sur le contexte historique

Berelowitch A., « Une jacquerie moderne : la Révolte de Pougatchëv », La Revue russe, no 27, 2005, p. 37-59.

Benoit B., Les grandes dates de la Révolution française, Paris, Larousse, 1988, (« Essentiels »).

Bogojavlenskij S., « Rossija i Francija v 1789-1792 gg. po materialam perljustracii donesenij francuzskogo poverennogo v delah v Rossii Edmona Žene » [« La Russie et la France en 1789-1792, d’après les copies de police des dépêches du chargé d’affaires français en Russie Edmond Genet »], Literaturnoe nasledstvo [L’héritage littéraire], tomes 33-34, Moscou, Izdatel’stvo Akademii nauk SSSR, 1939, p. 25-48.

Friedland P., Political Actors. Representative Bodies & Theatricality in the Age of the French Revolution, Ithaca and London, Cornell University Press, 2002.

Larivière Ch. de, Catherine II et la Révolution français, avec préface d’Alfred Rambaud, Paris, Librairie H. Le Soudier, 1895.

Lefebvre G., La Grande Peur de 1789, suivi de Les Foules révolutionnaires, Paris, Armand Colin, 1988.

Léontovitch V., Histoire du libéralisme en Russie, Paris, Fayard, 1986.

Longworth P., « The Pretender Phenomenon in Eighteenth-century Russia », Past & Present, no 66, February 1975, p. 61-83.

Madariaga I. de, La Russie au temps de la Grande Catherine, Paris, Fayard, 1987.

Maslan S., Revolutionnary Acts. Theater, Democracy, and the French Revolution, Baltimore, The Johns Hopkins University Press, 2005.

Mervaud M., dir., Les Slaves et la Révolution française, Revue des Études slaves, vol. 61, no 1-2, 1989.

Ouspenski B., « Tsar et imposteur : l’imposture en Russie comme phénomène historique et culturel », dans Lotman Iou., Ouspenski B., Sémiotique de la culture russe, traduit du russe et annoté par Françoise Lhoest, Paris, L’Age d’Homme, 1990, (« Slavica »), p. 329-363.

Ozouf M., La fête révolutionnaire 1789-1799, Paris, Gallimard, 1976, (« Bibliothèque des Histoires »).

Pančenko A. M., « Samozvančestvo na Rusi » [« L’imposture politique dans la Russie ancienne »], dans Iz istorii russkoj kul’tury (tom 3, xvii – načala xviii veka) [Aspects de l’histoire de la culture russe, tome 3, xviie – début du xviiie siècle], Moscou, Škola « Jazyki russkoj kul’tury », 1996, p. 25-33.

Pipes R., Russian Conservatism and its Critics. A Study in political Culture, New Haven and London, Yale University Press, 2005.

La Révolution française et la Russie, Paris, Editions du Globe – Moscou, Editions du Progrès, 1989.

Reyfman I., « La réception des révolutions française et américaine en Russie », dans Etkind E., Nivat G., Serman I., Strada V., dir., Histoire de la littérature russe : Des origines aux Lumières, Paris, Fayard, 1992, p. 670-680.

Strange M., La Révolution française et la société russe, Moscou, Editions en langues étrangères, 1960.

Tulard J., Fayard J.-F., Fierro A., Histoire et dictionnaire de la Révolution française 1789-1799, Paris, Robert Laffont, 2002, (« Bouquins »).

E. Études sur les voyages et les récits de voyage russes au xviiie siècle

Berelowitch W., « La France dans le “Grand Tour” des nobles russes au cours de la seconde moitié du xviiie siècle », Cahiers du Monde russe et soviétique, vol. 34, no 1, 1993, p. 193-207.

Berelowitch W., « Les récits des voyageurs russes en France dans la seconde moitié du xviiie siècle », dans Dulac G., dir., La culture française et les archives russes. Une image de l’Europe au xviiie siècle, Ferney-Voltaire, CIEXVIIIS, 2004,, p. 7-14.

Dickinson S., Breaking Ground. Travel and National Culture in Russia from Peter I to the Era of Pushkin, Amsterdam-New-York, Rodopi, 2006, (« Studies in Slavic Literature and Poetics », 45).

Dickinson S., « The Russian Tour of Europe before Fonvizin : Travel Writing as Literary Endeavor in Eighteenth-Century Russia », Slavic and East European Journal, vol. 45, no 1, 2001, p. 1-29.

Kleespies I., « East West Home is Best : the Grand Tour in D. I. Fonvizin’s Pis’ma iz Francii and N. M. Karamzin’s Pis’ma russkogo putešestvennika », Russian Literature, vol. 52, no 1-3, 2002, p. 251-269.

Kozlov S. A., Russkij putešestvennik èpohi Prosveščenija [Le voyageur russe des Lumières], Saint-Pétersbourg, Istoričeskaja illjustracija, 2003.

Leger L., « Les voyageurs russes en France », dans Russes et Slaves. Études politiques et littéraires, Paris, Hachette, 1899, p. 27-73.

Marisina I. M., « Zapadno-evropejskoe iskusstvo glazami russkogo putešestvennika » [« L’art de l’Europe occidentale vu par le voyageur russe »], dans Tolstoj A. V., dir., Rossija – Evropa. Iz istorii russko-evropejskih hudožestvennyx svjazej xviii – načala xx vv. [Russie – Europe. Aspects de l’histoire des relations artistiques russo-européennes du xviiie au début du xxe siècle], Moscou, Rossijskaja akademija hudožestv, 1995, p. 50-79.

Miltchina V., Ospovat A., éd., Les Russes découvrent la France aux xviiie et xixe siècles, Paris, Editions du Globe – Moscou, Editions du Progrès, 1989.

Niqueux M., « La France et les Français vus par les voyageurs russes (xviiie xixe siècles) », La Revue russe, no 6, 1994, p. 59-69.

Offord D., Journeys to a Graveyard. Perceptions of Europe in Classical Russian Travel Writing, Dordrecht, Springer, 2005, (« International Archives of the History of Ideas », 192).

Pingaud L., Les Français en Russie et les Russes en France, Paris, Perrin et Cie, 1886.

Roboli T., « Literatura “putešestvij” » [« La littérature de “voyages” »], dans Ejhenbaum B., Tynjanov Ju., dir., Russkaja proza [La prose russe], Leningrad, Akademija, 1926, p. 42-73.

Schönle A., Authenticity and Fiction in the Russian Literary Journey, 1790-1840, Cambridge, Harvard University Press, 2000.

Sivkov K. V., Putešestvija russkih ljudej za granicu v xviii veke [Les voyages des Russes à l’étranger au xviiie siècle], Saint-Pétersbourg, 1914.

Stefko M. S., Evropejskoe putešestvie kak fenomen russkoj dvorjanskoj kul’tury konca xviii – pervoj četverti xix vekov [Le voyage en Europe comme pratique culturelle nobiliaire en Russie à la fin du xviiie siècle et dans le premier quart du xixe siècle], avtoreferat dissertacii na soiskanie učenoj stepeni kandidata istoričeskih nauk, Moscou, Institut rossijskoj istorii RAN, 2010.

Wilson R., The Literary Travelogue: A comparative study with special relevance to Russian Literature from Fonvizin to Pushkin, The Hague, Martinus Nijhoff, 1973.

Notes

1 Comme l’indique son titre, cette bibliographie est sélective. Elle ne prétend donc pas à l’exhaustivité sur Karamzin, objet de très nombreuses études, dont on trouvera un recensement, pour la période allant jusqu’en 1993, dans Liberman A., Nikolaj Mihajlovič Karamzin, Ukazatel’ trudov, literatury o žizni i tvorčestve 1883-1993 [Nikolaj Mihajlovič Karamzin. Index bibliographique sur la vie et l’œuvre 1883-1993], op. cit. De même, cette bibliographie ne recense pas systématiquement tous les ouvrages consultés lors de la rédaction de la présente monographie, et à ce titre cités dans les notes de bas de page du texte.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540