Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Profondeurs de l’écoute et espaces du son

 | 
Serge Cardinal

Table des matières

Chapitre I

Le cow-boy ornithologue

Sur l’écoute dans Red River, d’Howard Hawks

Indiens et oiseaux d’amérique : un problème d’Écoute
La nuit acousmatique : attendre un Indien, être surpris par un oiseau

Chapitre II

Une écoute qui geste un monde

Quatre promenades avec des vachers du Sertão

Première promenade : à la recherche d’un toucher audio-visuel
Deuxième promenade : entraîner le chant d’Orphée dans l’audio-visuel
Troisième promenade : échapper à une morale de l’écoute
Quatrième promenade : s’exposer à « l’entre de nous »

Chapitre III

Les « convulsions paroxystiques » de l’acteur

La synchronisation de l’image et du son sur le corps de Jerry Lewis

L’acteur, figure de problématisation audio-visuelle
Le synchronisateur Lewis : capter, dissoner, réfracter
Se mettre en bouche l’exproprié : voix, bruits, sons, musiques
L’acteur de cinéma : un paradoxe audio-visuel
Synchronisation et gestus social

Chapitre IV

Brigadoon, ou l’envers musical du monde

La matérialité de la musique
L’autonomie productive de la musique
Un drame de l’espace et du temps

Chapitre V

La radio, modulateur de l’audible

Une renaissance sonore du paysage

Une circonstance empirique : l’entrée de la radio dans le monde
Une condition de possibilité : défaillance de l’entente et émergence de l’écoute
La renaissance sonore du paysage
La musicalité : une machine abstraite
La réalite de la modulation : personnage rythmique et paysage mélodique

Chapitre VI

Où est la musique du film ?

Pour une écoute mimétique au cinéma

Dramatiser le musical, musicaliser le film
Une posture phono-musico-visuelle
De la musique à la musicalité
Architecture, musique, cinéma

Conclusion

La musique de la relation

Une répétition mimétique de La mort de Molière, de Robert Wilson

Crédits

Autorisations
Crédits