Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vladimir Nabokov et la France

 | 
Yannicke Chupin
, 
Agnès Edel-Roy
, 
Monica Manolescu
, 
et al.

Preface. The Haunted Enchanter

Brian Boyd

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

France — the land, its language, and its literature — haunted Nabokov’s life, his memory and imagination.

His first encounters with the country, all the same, seem less than radiant. His parents took him, aged two, and Sergey, fifteen months, to Biarritz in the summer of 1901. When V. D. Nabokov had to return to St Petersburg to teach at the Imperial School of Jurisprudence, his wife took the boys to her brother Vasily’s château, Perpignàa (Jurançon). All Nabokov later recalled of the trip was a shining wet roof.1 His first enduring memory of Paris, from 1903, when Sergey was taken there for an operation, was of keeping boredom at bay by spitting into the courtyard of the Hôtel Continental from his fourth floor window (Nabokov interview with Mazars). In the summer of 1904, in Beaulieu, he “fell in love for almost the first time, succumbing to the charms of a dark-eyed Rumanian girl with what seemed to him the strange-sounding surname of Ghika” (Boyd, 1990, 51).

His first sustained imm...

Auteur

Professeur de littérature anglaise et américaine à l’Université d’Auckland, où il travaille depuis qu’il a eu une bourse postdoctorale en littérature néo-zélandaise en 1979, à l’exception d’un semestre à l’Université de Nice-Sophia Antipolis en 1994-1995. Après un Master et une thèse de doctorat sur Nabokov, il a réalisé le catalogue des archives de Véra Nabokov à Montreux (1979-1981). Il a publié plusieurs ouvrages sur Nabokov : Nabokov’s Ada : The Place of Consciousness (1985) ; Vladimir Nabokov : The Russian Years (1990) ; Vladimir Nabokov : The American Years (1991) ; “Annotations to Ada” (1993-), AdaOnline (2004-) ; Nabokov’s Pale Fire : The Magic of Artistic Discovery (1999) ; Stalking Nabokov (2011). Il a également été responsable de l’édition annotée des romans et de l’autobiographie en anglais de Nabokov pour Library of America (3 volumes, 1996), et a co-édité Nabokov’s Butterflies (1999, avec Robert Michael Pyle), Verses and Versions (2008, avec Stanislav Shvabrin) et Letters to Véra (2014, avec Olga Voronina), ainsi que des centaines d’articles. Il coordonne la collection d’ouvrages Evolution, Cognition, and the Arts. Il a aussi écrit sur la littérature américaine, brésilienne, anglaise, grecque, irlandaise, néo-zélandaise et russe, depuis Homère et jusqu’à nos jours, sur les liens entre littérature, art et évolution, et sur la philosophie. Son œuvre a reçu des prix sur quatre continents et a été traduite en dix-huit langues.

© Presses universitaires de Strasbourg, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540