Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des Françaises connues par leurs écrits

 | 
Fortunée Briquet

Texte

Au premier consul et président

Texte intégral

1Citoyen Premier Consul et Président,

2Vous avez accueilli favorablement mon Ode à Lebrun ; vous ajoutez encore à ma gloire, en permettant que mon Dictionnaire paraisse sous vos auspices. Comme Alexandre, vous avez les qualités brillantes du héros ; comme Solon, vous possédez la sagesse du législateur ; mais il eût manqué quelque chose à votre renommée, si, comme Charlemagne, vous n’eussiez point aimé et protégé les lettres. Les lettres assurent l’immortalité. Sans elles, les actions du héros et du législateur restent ensevelies dans l’oubli : Achille serait inconnu, si Homère n’eut point existé. Sous votre gouvernement tout s’agrandit, tout se perfectionne, tout se ressent de vos bienfaits et de votre influence. Aucun siècle n’a commencé avec un aussi grand nombre de femmes de lettres ; aucun siècle, sans doute, n’aura vu l’éducation des femmes plus soignée. Il n’est point de genre de gloire qui doive être étranger à votre consulat. Vous élevez les sentiments, vous réunissez les cœurs, et vous méritez tous les hommages.

3Salut et respect,

4Fortunée B. Briquet

© Presses universitaires de Strasbourg, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540