Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Goncourt historiens

 | 
Éléonore Reverzy
, 
Nicolas Bourguinat

Histoire morale, histoire sociale

Les Goncourt ou la vision antilibérale de l’histoire

Federica D’Ascenzo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

De leur expérience d’historiens, les Goncourt romanciers ont retenu avant tout une méthode qu’ils ont transférée à cette histoire virtuelle que constitue pour eux le roman1. Sur le modèle de Balzac, ils deviennent moralistes de la sociabilité, dressant un tableau de leur époque qui prend souvent les allures d’un réquisitoire. L’idéologie qui sous-tend leur œuvre romanesque, illustrée dans le Journal, dans leur production historique et sous forme pamphlétaire dans La Révolution dans les mœurs, aurait dû être résumée dans un volume sur L’État au xviiie siècle, dont la préface devait contenir « un grand manifeste contre le libéralisme, le testament des aristocraties », « avouer [leurs] idées […], proclamer [leur] conscience historique brutalement, insolemment, sans peur. Nier radicalement tous les fameux bienfaits de 892 » et prédire la mort de la bourgeoisie. Cet ouvrage aurait sans doute systématisé leur vision politique du xviiie siècle pour justifier en retour leur aristocratisme d...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540