Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La sorcellerie et la ville

 | 
Antoine Follain
, 
Maryse Simon

La sorcellerie et la ville

Antoine Follain et Maryse Simon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La réalité montre que les sorciers appartiennent la plupart du temps au monde des bourgs et des campagnes… »
Dédicace au cardinal Charles de Lorraine dans La Démonolâtrie…, 1595.

Ainsi Nicolas Remy, procureur général de Lorraine et démonologue actif, évoque-t-il la question dans son traité de la Démonolâtrie publié en latin en 15951. Il se targue d’avoir conduit 800 ou 900 procès de sorcellerie et, fort de cette autorité, il met en avant ce qu’il considère comme une évidence : le crime de sorcellerie est un crime rural2. Mais Remy ne dit pas pour autant que la ville soit exempte de la « stupidité » et de la « lourdeur d’esprit » constituant la « sottise » qui fait croire aux superstitions qui conduisent à la sorcellerie3. Dans son traité, il n’y a rien sur la ville en tant que telle, alors que l’on peut trouver beaucoup d’allusions à la différence de culture entre ville et campagne4. Pour Remy « l’âge, le sexe et la lourdeur campagnarde empêchent la réflexion »5. Il moque ses « comp...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540