Version classiqueVersion mobile

Philippe Jaccottet : poésie et altérité

 | 
Michèle Finck
, 
Patrick Werly

III. Interlocuteurs (1): poètes français et étrangers

La sente du bout du monde de Philippe Jaccottet

Yves Leclair

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je questionnerai
sur le haïkaï
ce papillon qui vole
 
Bashô

Il était une fois un moine zen qui s’inquiétait beaucoup du langage et de la réalité de notre monde. Un jour, ce dernier qui ne trouvait pas de réponse à son tourment, décida de se tourner vers l’un de ses supérieurs, un certain maître Fêng Hsüeh. Après la cérémonie du thé, le moine parvint à lui poser la question suivante : « La parole altère la transcendance (de la Réalité), et le silence en altère la manifestation. Comment combiner parole et silence sans altérer la Réalité ? » Or, le maître, après avoir observé un long silence, répondit en ces mots : « Je me souviendrai toujours du paysage printanier que je vis un jour dans le Chiang Nan. Les perdrix gloussaient parmi les fleurs parfumées, alors dans leur éclat ! »1

Changer d’air

Je me souviendrai toujours des premiers livres par lesquels je découvris la sente discrète de Philippe Jaccottet2. Je dirais, si un peu d’humour – jaune – m’était permis et s’il est possible d’être lég...

Auteur

Le Creusot, Saumur, Carry-le-Rouet

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search