Version classiqueVersion mobile

Philippe Jaccottet : poésie et altérité

 | 
Michèle Finck
, 
Patrick Werly

III. Interlocuteurs (1): poètes français et étrangers

Philippe Jaccottet, traducteur de Góngora

Marie-Claire Zimmermann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Être poète et traducteur

C’est en 1997 qu’est publié chez Gallimard un ouvrage intitulé D’une lyre à cinq cordes, qui annonce la présentation de Traductions de Philippe Jaccottet 1946-19951. Étant donné l’extension de l’œuvre du traducteur-poète, il ne pouvait s’agir, bien évidemment, que d’extraits, d’autant que dix-huit écrivains, d’ailleurs mentionnés sur la couverture, sont ici rassemblés2. Mais ce qui retient surtout l’attention du lecteur c’est le fait que les « cinq cordes » renvoient à cinq langues différentes : l’italien, l’espagnol, l’allemand, le russe, le tchèque via l’allemand3, ce qui est beaucoup pour un seul traducteur. L’on s’interroge donc aussitôt sur le choix des langues et celui des auteurs. Le « Post-scriptum », situé juste après la « Préface »4 répond à plusieurs de nos questions. Philippe Jaccottet s’explique sur ce choix qu’il qualifie de « bancal » : il n’a pas voulu composer une « anthologie » de ses poètes préférés et ses traductions sont liées à diverses ...

© Presses universitaires de Strasbourg, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search